| |

UNE IDÉE EXCRÉMENT NOVATRICE - Inspirée par les toilettes japonaises, une start-up française s'est fixée comme objectif de réduire notre utilisation du papier toilette, jusqu'à 80% !

Et si on faisait ses adieux aux rouleaux de papier hygiénique ? C'est en tout cas le souhait de William Montagu, fondateur de la start-up Boku. C'est pendant le premier confinement, suite à la pénurie de papier toilette en supermarché, que l'entrepreneur s'est penché sur la question. Comment fonctionne cette industrie et surtout quel est son coût énergétique ?

Il découvre ainsi que notre consommation de papier WC est à l'origine de 15 % de la déforestation mondiale. Selon les chiffres de Statista datant de 2018, la consommation par personne en France est de 71 rouleaux en moyenne, soit l'équivalent de 6.4 kg de papier par an.

© Boku

70% de la population mondiale se nettoie avec de l'eau

William Montaigu en est persuadé, il faut trouver des alternatives au papier. Autrefois, n'utilisait-on pas le fameux bidet ? En Asie ou dans les pays du Moyen-Orient, on se nettoie d'ailleurs principalement à l'eau. Il s'intéresse donc aux méthodes de WC lavants japonais, mais qui sont très coûteux, à acheter et à installer.

Plutôt que de changer toute la plomberie, il imagine alors un kit qui se fixe sous l'abattant et permet de se nettoyer à l'aide d'un jet d'eau. Grâce à un adaptateur qui se place entre l'arrivée d'eau et la chasse, le liquide provient directement du circuit d'eau propre. Pour mieux diriger le jet, une télécommande multifonctions permet de choisir la pression et la zone à laver.

Une méthode bien connue des Japonais, qui restent malgré tout de grands consommateurs de papier WC (les 4e plus gros consommateurs au monde derrière les États-Unis, l'Allemagne et le Royaume-Uni, selon Statista). Il ne faut donc pas seulement avoir accès au jet, mais changer son comportement une fois sur le trône !

© Boku

jusqu'à 140 litres pour fabriquer un seul rouleau de PQ

Utiliser de l'eau, plutôt que du papier permettrait, selon Boku, de faire une économie de 80 % de papier toilette, soit 17 000 litres d'eau par personne, pendant un an. Il faut dire que le papier est très coûteux en eau (il faut jusqu'à 140 litres pour fabriquer un seul rouleau) et en arbres ! Si en Europe, environ 40 % du papier WC est réalisé à partir de matières recyclées, aux États-Unis (on le rappelle, le plus gros consommateur de PQ au monde), il provient à 98 % d'arbres issus de forêts vierges.

Après une campagne de financement participatif particulièrement réussi (7800% d'objectif de départ), Boku propose aujourd'hui ses kits en vente sur son site, moyennant 89,90 euros.

Une dernière chose à savoir avant de vous laisser tirer la chasse d'eau, avoir des toilettes chez soi est un privilège. Selon l'OMS, il y aurait 4,5 milliards de personnes (2/3 de la population mondiale) sur la planète sans accès à des “services d'assainissement correctement géré”.