| | | |

APPRENTISSAGE - En dix semaines de cours en ligne, vous obtiendrez l'équivalent du diplôme d'architecture de la prestigieuse université américaine.

Vous avez toujours rêvé d'étudier l'architecture sans jamais franchir le pas ? Pas le temps de retourner à l'université après vos journées de travail ou pas assez de budget pour vous lancer ?

Harvard est peut-être la solution. Oui, vous avez bien lu. La prestigieuse université américaine met à disposition de tous les cours d'architecture dispensés par son département “Graduate School of Design”, gratuitement, sur son site internet.

Dix modules de cours sur dix semaines

La formation comprend dix modules qui initient aux bases de l'architecture.

Au cours des dix modules, nous allons examiner quelques-uns des exemples les plus importants de l'histoire qui montrent comment l'architecture engage, médiatise et exprime les aspirations complexes d'une culture”, détaille l'un des professeurs qui a conçu la formation.

Représentation architecturale, contextes sociaux et historiques des grands ouvrages de l'architecture, principes de base pour produire ses propres dessins et modèles architecturaux : la première partie du programme est plutôt théorique.

Dans un second temps, les élèves seront initiés aux technologies mises en oeuvre pour fabriquer une structure qui tienne debout. “Vous découvrirez des façons dont la technologie innovante peut permettre et promouvoir de nouvelles expériences esthétiques, ou de perturber les anciennes traditions”, poursuit le professeur.

Des cours en anglais

Seul bémol : les cours, qui s'étalent sur une dizaine de semaines, sont uniquement en anglais.

À la fin de la formation, aucun diplôme mais une équivalence. Pour ceux qui souhaiteraient tout de même valider leur apprentissage, il est possible d'acheter son diplôme pour 90 euros, si et seulement si, l'intégralité du programme mis en ligne a été étudié.

Une somme finalement pas si chère pour une université où les frais d'inscription coûtent plusieurs milliers d'euros à l'année.

Alors, on se lance ?