| |

AQUAPONIE - Ce potager d'intérieur, dont les plans seront bientôt disponibles gratuitement, permet de réduire de 90% la consommation d'eau par rapport à un jardin classique tout en produisant légumes et aromates à la maison !

C'est la rencontre de l'esprit maker et de l'agriculture urbaine. Aquapioneers est un potager aquaponique disponible en open source, créé par deux Espagnols avec le soutien du FabLab de Barcelone. Ce dernier a rencontré un franc succès sur la plateforme de financement participatif Ulule. 

Open source ? Aquaponie ? Maker ? Ne vous inquiétez pas, on va tout traduire. 

Tout d'abord, l'essentiel. Comment fonctionne ce potager d'intérieur ? Grâce à l'aquaponie, un système qui permet de cultiver des fruits et légumes avec un circuit d'eau qui passe par un aquarium rempli de poissons. 

Le schéma ci-dessous, réalisé par les porteurs du projet, va vous éclairer davantage : 

© Aquapioneers

Vous pourrez ainsi avoir des poissons de compagnie qui nageront dans une eau toujours propre. 

Une solution écologique pour produire des fruits et légumes locaux

Cette technique permet de produire tout au long l'année en réduisant “de 90% la consommation d'eau habituellement utilisée pour l'entretien d'un jardin classique”, assure l'équipe d'Aquapioneers.

Des fraises, des plantes aromatiques, des salades... voilà ce qu'ils proposent de faire pousser dans ce potager singulier. Mais bien d'autres espèces pourraient y trouver leur place, comme les courgettes. 

Loic Le Goueff, co-fondateur du projet, avance aussi la rentabilité de ce système de production. “L'aquaponie est deux fois plus rapide que l'agriculture traditionnelle”, explique-t-il. 

Idéal pour une agriculture urbaine alors que les villes sont de plus en plus dense. C'est aussi très pratique à l'échelle individuelle, quand on n'a pas de jardin et que l'on souhaite faire pousser soi-même ses aliments bio. Une solution pour une alimentation super locale, made in home.

Un potager à fabriquer soi-même en FabLab 

Ce potager recèle une dernière particularité : on peut le fabriquer soi-même, car tous les plans seront mis en open source, c'est-à-dire en accès libre (on vous avait promis de tout traduire).

Il n'y a qu'à télécharger les plans, se munir des matériaux nécessaires et se rendre dans un FabLab, ces lieux de bricolage collaboratif où on imprime en 3D et on programme des machines pour découper au laser les éléments de l'Aquapioneers. 

© Aquapioneers

Ces derniers s'assemblent ensuite facilement, sans vis, ni colle.

Ainsi, "l'empreinte environementale associée à la production et au transport [des] kits est largement minimisée, puisque qu'au final seules les données voyageront et non les matériaux", vante Aquapioneers. 

Les plans seront disponibles quelques semaines après la clôture du financement, soit à l'automne 2017.

Ce sera l'occasion de côtoyer des makers (les adeptes des FabLabs), et, pourquoi pas, de partager avec eux vos projets d'innovations qui changeront peut-être le monde... de la maison au moins !