| | | | | |

MODE DE VIE ALTERNATIF - Ancienne modèle photo, Alicia a quitté la ville pour habiter dans un camion en pleine forêt et vivre simplement. Son rêve ? Développer une micro-ferme avec des animaux.

Difficile à croire qu'il y a deux ans, Alicia achetait des chaussures à talon, sortait en boite de nuit et posait pour des shootings photos. Alors qu'elle déambule pieds nus dans la forêt, sa forêt, cette vie lui semble désormais bien loin. Fini le shopping, terminés les projecteurs, ciao les bars branchouilles, c'est dans la nature que la jeune femme puise aujourd'hui sa force et son bonheur. Toute l'année, elle partage son temps entre son camion-chambre, sa tente-salon et ses hectares de vie sauvage.

Pour la trouver, il faut d'ailleurs s'enfoncer loin dans les petites routes du Var, se perdre un peu, et finalement prendre un chemin de traverse à côté des vaches indifférentes à notre périple. À la manière d'un Huckleberry Finn sortant du bois, elle vient heureusement nous guider avec dans les bras sa chihuahua Luna. "Elle va aboyer, mais c'est juste pour la forme, elle est très gentille", prévient Alicia.

Alicia vivre en forêt autosuffisance vanlife autonomie permaculture

© Le camion camouflé d'Alicia

Fraises panneaux permaculture panneaux solaires

© Les fraises du potager (les panneaux solaires au fond ne poussent pas tout seuls)

Un potager en permaculture et une micro-ferme

La première chose que nous apercevons, c'est le joli potager en permaculture, une butte paillée et entourée de bûches de toutes les tailles, sous le regard d'un épouvantail. Malgré un sol calcaire sec et dur, Alicia parvient à faire pousser de délicieux fruits et légumes grâce à la paille qui retient l'humidité dans la terre. La forme circulaire de la butte permet d'embrasser facilement l'ensemble et de l'arroser sans trop se déplacer.

A côté du potager, la jeune femme et son compagnon ont commencé la construction d'une vraie cabine de douche qui leur permettra de se laver en hiver sans geler. À terme, c'est une micro-ferme avec des moutons, des poules et des chèvres que le couple aimerait développer sur le terrain. Pas question d'aller bosser tous les jours comme des forçats, ici on prend le temps de vivre en s'occupant de l'essentiel : faire à manger, se détendre, fabriquer ses outils, travailler la terre, courir les bois.
Portrait foret Alicia

Permaculture potager Alicia forêt

© Emmanuel Chirache pour 18h39

"Le coq, en fait, il chante toute la nuit"

Il faut dire qu'en vivant ainsi, le couple a considérablement réduit ses besoins, à tel point qu'ils ont vécu tout l'hiver sans la moindre électricité suite à un défaut des panneaux solaires. "Ici, on est obligés de bien connaître et analyser ses besoins", reconnaît Alicia, Il a fallu se débrouiller : éclairage à la bougie, eau chaude à la bouilloire (au gaz) et rechargement du téléphone via la batterie de la voiture. "Surtout, on a vécu au rythme de la nature, souligne notre hôte, on se couchait avec le soleil. Mais pas de réveil au chant du coq, parce qu'en fait il chante toute la nuit."

Pour vivre en forêt, il vous faut donc peu de choses : de l'eau potable, des panneaux solaires (qui fonctionnent), une tente et/ou un van aménagé, un abonnement téléphonique (pour alimenter sa chaîne YouTube Vivre en forêt), une voiture assurée, et juste un peu d'argent pour acheter ce que vous ne pouvez pas produire vous-mêmes.

L'avenir d'Alicia, c'est quoi ? "On aimerait garder le camion pour un usage nomade et aménager un très vieil abri de bergers en pierres, nous confie-t-elle. Casser une partie des murs, percer des fenêtres, fabriquer un toit, bref le rendre vivable." Rendez-vous dans un an pour voir le résultat, car nous reviendrons prendre notre dose de nature et de fraises sauvages, c'est certain.

Notre reportage vidéo :