| |

TOILETTES - Dans le best-seller, Le charme discret de l'intestin (Ed. Actes Sud, 2014), l'autrice nous explique que notre position sur le trône n'est pas la bonne et que les toilettes turques ne sont pas une si mauvaise idée.

Suis-je bien assis pour faire caca ?” Quand la question lui a été posée pour la première fois, Giulia Enders, alors étudiante en médecine s'est trouvée fort dépourvue. Elle n'a rien su répondre à une question qui concerne une activité pourtant fort banale.

Quelques années plus tard, dans son ouvrage traduit en 18 langues, Le charme discret de l'intestin (Ed. Actes Sud, 2014), la jeune médecin allemande y consacre un chapitre entier. Il porte le nom évocateur de : “L'art du bien chier en quelques leçons - et pourquoi le sujet a son importance”.

Au milieu de révélations étonnantes, l'autrice insiste sur un point majeur : nous ne savons pas “aller à la selle” (pour le dire poliment).

Révélation : les toilettes turques sont la bonne manière de faire la grosse commission !

Le saviez-vous ? “L'art de trôner sur une cuvette ne remonte qu'au 18ème siècle, de tout temps la position accroupie a été la position naturelle pour faire ses besoins.”, écrit Giulia Enders dans son livre. 

Et il y a une raison pour cela : notre système digestif n'est pas adapté pour s'ouvrir correctement lorsque nous sommes assis. Autrement dit, les toilettes turques seraient l'aménagement idéal pour un transit réussi puisqu'elles imposent la position accroupie. 

Rassurez-vous, personne ne vous demande d'abandonner vos toilettes ou alors de vous livrer à des acrobaties au-dessus de votre cuvette. Pour cela, l'autrice recommande “de poser les pieds sur un petit tabouret bas et de pencher légèrement le buste en avant.

D'ailleurs cela tombe bien, car la cuvette des toilettes n'est pas si sale que vous le pensez !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Ce que votre vie aux toilettes dit de vous !

Passez à l'action