INNOVATION - Ces deux ingénieurs, encore étudiants, ont représenté la French Tech au CES 2018 avec une serrure inédite et ultra-sécurisée.

À seulement 22 ans, Simon Laurent et Alexandre Ballet ont représenté la “French Tech” début janvier au CES 2018, le plus grand salon dédié aux innovations technologiques et à l'univers du numérique.

Le coup de génie de ces deux jeunes ingénieurs, encore étudiants à l'Université de technologie de Compiègne : miser sur la lumière pour ouvrir une serrure et sécuriser au maximum la porte de votre logement.

© Havr

De la boîte de macarons à la serrure intelligente

L'aventure a commencé pour eux en 2016, alors qu'ils planchaient sur un objet qui devait utiliser la lumière. “Notre première version était une boîte avec des macarons à l'intérieur, raconte Simon Laurent. Pour y accéder, vous deviez l'ouvrir avec un code morse lumineux.

Deux ans plus tard, voici Havr, la “serrure intelligente”. Cette fois, un code d'ouverture à usage unique est transmis par le flash d'un smartphone. Il suffit de placer ce dernier devant la serrure.

Le signal lumineux passe à travers un point d'un millimètre de diamètre, pour arriver de l'autre côté de la porte sur un boîtier électronique”, explique Simon Laurent.  

© Havr

Une serrure plus sécurisée que les autres serrures connectées

Avec ce nouveau système inédit, les deux inventeurs entendent se démarquer des autres serrures connectées, qui s'ouvrent à distance grâce au mot de passe envoyé par une application mobile.

Leur gros point faible est la sécurité. Elles fonctionnent habituellement par Bluetooth, et peuvent être hackées”, explique Simon Laurent, en renvoyant à l'expérience de deux chercheurs qui étaient parvenus à forcer 12 modèles de serrures connectées différentes en 2016.

Ici, à la différence du bluetooth, la communication entre le smartphone et la serrure se fait seulement à proximité, et par un seul point d'entrée. Simon Laurent l'assure, le flash lumineux ne peut pas être intercepté ni copié pour servir de clé à une personne mal intentionnée. D'ailleurs, le code est régénéré à chaque utilisation, pour plus de sûreté encore.

Partager une clé numérique avec qui l'on veut

Mais pourquoi donc troquer sa bonne vieille clé contre une serrure intelligente ? Les co-fondateurs de Havr avancent deux arguments. D'abord la possibilité de transmettre la clé virtuelle à un tiers, simplement en lui envoyant un texto.

Et puis, toujours, la sécurité : les enfants peuvent se voir remettre un porte-clé lumineux, qui émettra un flash comme le smartphone, sauf que lui ne changera pas d'une utilisation à l'autre. Mais en cas de vol, il sera possible de désactiver ce porte-clé à distance.

Si les deux jeunes entrepreneurs se sont rendus aux États-Unis pour dévoiler leur prototype, c'est bien en France qu'ils veulent commencer à le distribuer. Ils espèrent que leur clé nouvelle génération sera disponible au deuxième semestre 2018 pour un peu plus de 300 euros.

Serez-vous prêts ? Simon Laurent se veut rassurant : dans un premier temps, il sera toujours possible d'ouvrir sa porte avec une clé classique, le temps que les habitudes changent.