5 bonnes raisons d'utiliser la paille comme isolant pour sa maison

ECONOMIES D'ENERGIE - Locale et durable, la paille s'impose de plus en plus comme un matériau d'avenir pour isoler les maisons.

Quel point commun entre le gymnase de Crest, la résidence HLM de Saint-Dié-des-Vosges, la salle de spectacle La Boiserie à Mazan, la Biocoop de Saint-Hilaire-de-Riez ou encore le siège social de Ecocert à L'Isle-Jourdain ? Ils sont tous bâtis et isolés avec de la paille !

Bien entendu, ces bâtiments ne sont pas construits entièrement en paille et il n'est pas question de les imaginer identiques à la maison du petit cochon de la fable. Non, ils ressemblent à des constructions tout à fait classiques, car la paille peut s'allier avec tout type de matériau, même si généralement elle est associée à une ossature en bois.

Utilisée au XIXe siècle dans certaines régions des Etats-Unis pauvres en ressources, puis de manière expérimentale en France après la Première Guerre mondiale à une époque où il fallait reconstruire vite et pour pas cher le pays, la paille a vite été oubliée durant des décennies. Aujourd'hui, ses avantages écologiques, thermiques, voire économiques, en font un matériau d'avenir.

1. Parce que la paille, c'est durable !

Pour ceux qui en douteraient, la plus vieille maison fabriquée en paille du monde a eu 100 ans en 2020, un gage de longévité. Il s'agit de la maison Feuillette située à Montargis, oeuvre de l'inventeur Emile Feuillette. En un siècle, elle n'a quasiment connu aucune rénovation, hormis quelques murs détapissés, et l'ajout de badigeons de chaux pour réenduire un peu certaines fentes. Pour le reste, elle est en très bon état, comme nous avons pu le constater lors de notre reportage sur place.

Ici, c'est la méthode de l'ossature bois qui a été privilégiée lors de sa création. Dans un hangar juste à côté de la maison, les ballots de paille ont été pressés et calibrés exprès pour remplir l'espace entre des montants en chêne et des entretoises en peuplier. Ensuite, la paille est enduite de chaux, avec du sable et un léger voile de ciment naturel ainsi que du plâtre de Paris.

2. Parce que c'est un matériau local et écolo

D'après le Centre National de Construction Paille (CNCP), seuls 10% de la paille de blé produite annuellement en France suffirait pour isoler tous les nouveaux bâtiments construits chaque année ! Il existe d'autres types de paille, orge, riz (en Camargue, elle isole certaines maisons), seigle, ce qui contribue à rendre ce matériau très disponible.

Par ailleurs, la paille est une ressource locale, en tout cas pour la France. 90% des approvisionnements en paille viennent de moins de 50 km du site de construction. Elle permet donc de valoriser des circuits courts, un avantage non négligeable à une époque de crises répétées comme la nôtre, où la résilience des territoires devient un enjeu crucial.

3. Parce qu'elle ne craint pas le feu et les rongeurs

Parmi les idées reçues sur la construction en paille, on trouve ces deux craintes : la paille, ça prend feu et ça attire les rongeurs. Faux ! nous répond Mickey Leclerc du Centre National de Construction Paille. "Il n'y a pas de souris dans les maisons en paille, confirme-t-il, il n'y a pas d'insectes non plus." Non seulement la forte densité de la paille complique le forage de galeries, mais surtout la paille n'a aucun intérêt alimentaire pour les rongeurs.

Concernant le feu, Mickey Leclerc ajoute : "Il y a eu des essais réalisés en labo : les maisons en paille tiennent plus de deux heures. Quand une maison en paille prend feu, ce qui reste, c'est les murs ! Quand les enduits brûlent et se dégradent, le feu arrive au contact de la paille, ça forme une couche carbonée mais la paille reste en dessous, car elle est si compacte qu'il n'y a pas d'air à l'intérieur." Ajoutons qu'elle dégage également très peu de fumée, encore un avantage non négligeable.

4. Parce que c'est un excellent isolant thermique et acoustique

Les performances thermiques de la paille (cf. encadré) sont très bonnes, surtout compte tenu de son prix faible, elles permettent ainsi de bâtir des maisons passives ou positives en énergie. Cette isolation est notamment très confortable l'été en cas de grosses chaleurs. Mickey Leclerc explique ces bonnes performances ainsi : "Un morceau de paille, c'est un tube avec de l'air, et c'est l'air contenu dans les pailles qui isole."

Les performances thermiques de la paille

  • Indice de conductivité : 0,052 W/m.K
  • Résistance thermique : R > 7 m2.K/W
  • Coefficient de transmission : U = 0,12 W/(m2.K)
  • Densité : entre 80 et 120 kg/m3
  • Déphasage : entre 12 et 16 heures

D'un point de vue phonique, l'isolation paille est aussi très performante d'après une étude de l'Institut pour Acoustique et Physique du bâtiment allemand. Enfin, la paille rejette très peu de composés organiques volatils ou de substances toxiques, un bon point pour l'assainissement de l'air dans la maison !

5. Parce que c'est simple et économique, idéal pour l'autoconstruction

Il existe une multitude de manières de construire en paille : le préfabriqué avec la fabrication en atelier de caissons isolés, le remplissage de l'ossature bois par des bottes de paille (comme la maison Feuillette), l'isolation thermique par l'extérieur pour les rénovations, la paille structurelle (ou méthode Nebraska) pour ceux qui voudraient même se passer de l'ossature bois.

Ces techniques ne réclament pas un savoir-faire très complexe et les bottes de paille sont légères, ce qui en fait un matériau pratique pour l'autoconstruction. Attention toutefois, ça réclame de la main-d'oeuvre et les chantiers participatifs sont souvent une bonne solution pour pallier cette contrainte.

Les rares inconvénients de la construction en paille

Seuls bémols à noter : la paille est sensible à l'humidité, il faut donc bien veiller à travailler la paille par temps sec en amont et pendant la construction et à isoler la paille lorsqu'on installe les ballots dans l'ossature. Des règles édictées par le Réseau Français de Construction Paille (RFCP) permettent d'éviter cet écueil et de donner à la paille la possibilité de faire respirer la maison sans craindre l'humidité.

L'autre petit inconvénient de la construction paille actuellement, c'est le manque d'entrepreneurs spécialisés et de subventions des collectivités locales ou du gouvernement. Heureusement, le RFCP et le CNCP travaillent activement à promouvoir son usage et former de futurs professionnels, à travers son programme "Pro-Paille". En espérant que ce mouvement sera accompagné par des aides financières qui permettront d'encourager la rénovation thermique nécessaire à la transition écologique du pays.

Ce site utilise Google Analytics.