| | |

CANICULE - Pare-soleil, volet climatiseur et capteur solaire qui ventile la maison : voici des alternatives à la climatisation accessibles, durables et qui ne consomment pas d'électricité.

Et si plutôt que le réflexe clim', vous adoptiez le réflexe low-tech ? Les climatiseurs sont bien pratiques, mais consomment beaucoup d'électricité et contiennent un gaz frigorigène qui contribue à l'effet de serre en cas de fuite.

À l'inverse, les objets low-tech sont plus écologiques. Ils nécessitent peu d'énergie pour les fabriquer et les faire fonctionner. Ils contiennent des matériaux communs, locaux ou récup'. Ils peuvent facilement être fabriqués ou réparés par le plus grand nombre.

Le Low-Tech Lab propose de nombreux tutoriels en accès libre sur sa plateforme web. Parmi eux, nous avons repéré trois innovations simples et ingénieuses, à tester pendant la canicule !

1 - Fabriquez un pare-soleil avec une couverture de survie pour vos fenêtres

Le principe est simple : isoler vos fenêtres du rayonnement solaire pour réduire la température à l'intérieur de votre logement. Pour cela, vous aurez besoin de couvertures de survie, d'un ciseau, de ruban adhésif, d'un marqueur et d'un mètre, c'est tout !

Il suffit de mesurer et découper des rectangles dans la couverture de survie pour les coller à l'extérieur, sur les fenêtres. Retrouvez les étapes pour fabriquer ce pare-soleil ici.

2 - Fabriquez un volet climatiseur avec des bouteilles en plastique

Ce climatiseur, baptisé éco-cooler, a été créé et testé au Bangladesh. Il est fabriqué à partir de bouteilles en plastique recyclées. L'air se rafraîchit en passant à travers les bouteilles, car il est compressé en passant dans un espace plus réduit. C'est l'effet Venturi, du nom du physicien italien qui l'a découvert.

S'il n'y a pas de vent, vous pouvez placer un ventilateur devant ! Vous pouvez aussi le positionner en travers d'une fenêtre, pour servir en même temps d'occultant.

Retrouvez le tutoriel détaillé pour construire l'éco-cooler.

3 - Fabriquez un capteur à air : chauffage l'hiver, ventilation l'été

Ce chauffage solaire en ardoise est inspiré par le livre Les capteurs solaires à air (édition Eyrolles, 2014) de Guy Isabel. Ici, des tuiles en ardoise sont placées sur la façade de la maison. En hiver, le capteur aspire l'air extérieur et le réchauffe, avant de le rejeter à une température plus élevée dans l'habitat. En été, une trappe permet de rejeter l'air chaud du capteur, et aspire en même temps l'air du logement, créant ainsi une ventilation naturelle.

Cette technologie a été testée avec succès dans cette tiny house low-tech :

Retrouvez le tutoriel pour fabriquer un capteur solaire en ardoise.

Si vous fabriquez ces innovations low-tech, n'hésitez pas à partager vos améliorations sur le site du Low Tech Lab !