| |

ZÉRO-DÉCHET - Pour lutter contre l'obsolescence de certains produits, plusieurs plateformes mettent à disposition des tutoriels pour apprendre à réparer soi-même.

Pour inciter leurs clients à racheter de nouveaux objets, certains fabricants créent des produits avec une durée de vie limitée, c'est ce que l'on appelle l'obsolescence programmée. Récemment, nous vous présentions le label Long Time, un label pensé pour identifier les produits les plus faciles à réparer.

Faciles à réparer peut-être, mais encore faut-il savoir comment faire ! Heureusement de plus en plus de sites se sont donné pour mission de vous accompagner pour réparer vous-même votre électroménager, vos outils ou vos meubles.

Murfy : une start-up spécialisée dans la réparation de l'électroménager

Il est possible de faire appel à Murfy de deux façons quand votre électroménager rend l'âme. Vous pouvez solliciter gratuitement l'un de leurs tutoriels pour réparer vous-même votre électroménager défaillant ou alors vous délester de 75 euros pour qu'un de leurs réparateurs interviennent.

Pour l'instant ce service n'est disponible qu'en région parisienne mais espérons que prochainement le pays entier puisse faire appel à leurs services !

Spareka : des pièces détachées pour apprendre à réparer seul-e

Le site Spareka propose un diagnostic pour vous aider à déterminer l'origine de la panne de votre machine à laver, réfrigérateur ou tondeuse. Dans un deuxième temps, ce site spécialisé dans la vente de pièces détachées propose plus de 8 millions de pièces, souvent difficiles à retrouver, pour remettre votre bien sur pied.

Le site dispose également de tutoriels vidéo pour apprendre à installer les pièces reçues et offrir une seconde vie à vos objets !

iFixit : des tutoriels de réparation pour la maison

Cette plateforme en ligne est un gigantesque manuel de réparation accessible à toutes et tous. Comme sur Wikipédia, tout le monde peut partager ses tutoriels anti-obsolescence programmée.

On y trouve de tout : plus de 49 000 tutoriels sont recensés sur le site (tous en anglais malheureusement).

À vos outils !