| | |

TRAVAUX - Vous n'y connaissez pas grand chose en travaux et vous craignez d'être pris pour une bille ? Prenez confiance en vous, et osez poser les bonnes questions.

Chaque fois que vous devez faire appel à un professionnel pour des réparations ou un projet, vous appréhendez les échanges que vous aurez avec lui ? Vous avez l'impression de ne pas vous y connaître assez ? De ne rien pouvoir dire d'autre que "d'accord, on fait comme vous pensez" ?

Disons les choses franchement, vous avez carrément peur de vous faire avoir, et qu'il vous prenne de haut en prime.

Oubliez votre symptôme de l'imposteur ! Bien sûr, vous pouvez mal tomber, mais il y a de grandes chances que ça se passe très bien. Surtout avec les conseils de Violaine Richard, architecte d'intérieur et autrice du blog Rénoveuse Astucieuse.

1 - Préparez bien votre projet

"Le pire, c'est d'arriver en disant seulement que vous voulez une salle de bains et une chambre en plus", commence Violaine Richard. Au contraire, préparez votre projet avec précision :

  • dessinez un plan de l'aménagement que vous avez en tête, même rapidement, même à main levée,
  • réalisez une planche d'ambiance avec des photos inspirantes,
  • anticipez au maximum. Par exemple, réfléchissez au nombre de prises et à l'endroit où vous souhaitez suspendre une lampe, sinon votre artisan l'installera par défaut au milieu de la pièce.

Avec tous ces éléments, vous pourrez constituer un cahier des charges, très utile pour que les différents artisans que vous rencontrerez partent avec la même base. Car oui, vous allez en rencontrer plusieurs (au moins trois), pour comparer leurs devis, leurs compétences et leurs propositions.

2 - Posez les bonnes questions

"N'hésitez pas à poser des questions naïves dont vous connaissez la réponse", recommande ensuite Violaine Richard. "Vous verrez ainsi qui est à l'écoute, et qui vous donne une réponse argumentée."

Posez aussi des questions ouvertes : "Comment feriez-vous pour arriver à tel résultat" ?

Et bien sûr, posez les mêmes questions à tous les artisans que vous rencontrez, pour pouvoir comparer.

3 - Renseignez vous sur le jargon

Allez consulter les normes électriques pour la salle de bains ou sur les conditions pour abattre un mur porteur par exemple. Vous vous sentirez plus à l'aise pour parler (presque) d'égal-e à égal-e.

Et si la personne en face de vous emploie des mots que vous ne connaissez pas... Demandez-lui de vous traduire, vous saurez pour la prochaine fois !