|

POISSON - Sachez qu'un poisson, comme un chien ou un chat, ne s'adopte pas sur un coup de tête. Voici les 6 points à respecter pour accueillir un compagnon à écailles !

Le poisson est l'animal le plus vendu en France. Il y aurait plus de 30 millions de spécimens vivants chez nous (par comparaison, il y a 7 millions de chiens et 13 millions de chats dans nos foyers).

Mais saviez-vous que le poisson est un être sensible qui a besoin de soins particuliers ? Pour son bien-être et pour qu'il vive le plus longtemps possible dans de bonnes conditions, il ne s'adopte pas sur un coup de tête !

Nous avons échangé avec des aquariophiles (celles et ceux dont la passion est de s'occuper de poissons en aquarium), pour qu'ils vous livrent leurs conseils les plus précieux, surtout si vous êtes néophyte dans le domaine.

Pour tout renseignement, vous pouvez d'ailleurs vous rapprocher de clubs aquariophiles dans toute la France, qui se feront un plaisir de vous répondre.

Ces conseils sont simples, et pleins de bon sens. Nourriture, entretien, matériel... n'oubliez pas qu'adopter un poisson, comme tout autre animal, cela a un prix !

Pour accueillir Bubulle et Polochon chez vous et qu'ils aient une vie épanouie, suivez le guide !

1 - Choisir ses poissons

"Le poisson rouge n'est pas fait pour vivre dans un aquarium", précise Frédéric Salméron, président de l'Association aquariophile de Grenoble. N'achetez donc pas ce type de poisson, ni au stand de pêche aux canards de la foire du coin, ni à l'animalerie (parce que les enfants insistent), si vous n'avez pas au moins un grand bassin extérieur à proposer à votre animal.

De plus, c'est une espèce qui mange beaucoup, et qui salit vite son environnement.

Mais il existe de nombreuses espèces de poissons qui s'adaptent très bien à la vie en aquarium.

"Il faut déjà décider quelle famille de poissons vous allez accueillir chez vous, car ensuite vous devrez par exemple chauffer l'eau, prévoir des plantes...", expliquent Annie Bertin, membres du Cercle Aquariophile et Terrariophile du Nord.

"Renseignez-vous sur la dureté de l'eau de votre robinet", préconise Frédéric Salméron. En effet, selon les espèces, les poissons vivent dans une eau plus ou moins dure ou douce. Il conseille judicieusement de choisir vos poissons en fonction de votre eau courante, cela vous évitera de traiter l'eau, de devoir vous procurer une eau spécifique, ou encore de faire mourir vos poissons car leur environnement n'est pas adapté.

Dans de rares cas, il vous faudra quand même vous procurer une eau spécifique, l'eau osmosée, qui est une eau pure à 99,9%.

2 - Les poissons idéaux pour commencer l'aquariophilie

  • le guppy :  2,5-6 cm - aime l'eau dure à 22-23°C, un ratio de 3 femelles pour 1 mâle, mange les plantes de l'aquarium, vit entre 18 mois et 2 ans.
  • le platy : 4-5 cm - aime l'eau plutôt dure à 24-26°C, un ratio de 2-3 femelles pour 1 mâle, aquarium planté obligatoire, vit 2 ans.
  • le xypho : 7-8 cm - aime l'eau dure entre 20 et 28°C, vivre en groupe, pas de plantes mais des des petites masses rocheuses, vit 2 à 3 ans.
  • le néon : 3 cm - aime l'eau douce entre 18 et 28°C, vivre au minimum à 10, se plaît dans des plantes légères et endroits ombragés, vit 5 ans.
  • le black molly : 6 à 8 cm - aime l'eau plutôt dure entre 21 et 28°C , un ratio de 2 femelles pour 1 mâle, aquarium densément peublé de végétaux, vit 2 à 3 ans.

Attention, des espèces comme le combattant demandent énormément de soin et les mâles vivent seuls. Elles ne sont pas recommandées pour commencer l'aquariophilie.

De plus, certaines espèces ne supportent pas de vivre dans le même espace (hiérarchie, domination, cannibalisme...). Renseignez-vous avant de faire cohabiter vos petits compagnons.

3 - Prévoir le bon récipient

"On n'accueille pas de poissons dans n'importe quel récipient", prévient Frédéric Salméron. Pour que vos poissons vivent plus longtemps, et dans de bonnes conditions, préférez investir dans un aquarium. "En Suisse, il est d'ailleurs interdit de vendre des poissons dans un simple bocal rond."

Déjà parce que le récipient est trop petit pour qu'un poisson s'épanouisse, provoquant nanisme et troubles du comportement, mais aussi parce que la forme sphérique déforme la vue du vertébré aquatique.

4 - L'aquarium doit être équipé au minimum  :

  • d'un système de filtre. En fonction de la taille et du nombre de poissons dans l'aquarium, le filtre s'encrasse plus ou moins. "Pour un bac d'une contenance d'environ 100 litres, il faut nettoyer le filtre tous les quinze jours environ", expliquent Annie Bertin et son mari Régis, aquariophile depuis 40 ans.
  • d'un chauffage. Ici, tout dépend du type de poissons que vous avez adoptés. Mais, dans la majeure partie des cas, il faut que l'eau soit chauffée, car les poissons sont habitués à vivre dans un environnement chaud.
  • d'un système d'éclairage. "La lumière naturelle ne suffit pas pour faire vivre un aquarium", explique le couple Bertin. Il conseille d'acquérir un tube lumineux destiné aux plantes, et un autre pour les poissons. "La lampe ne doit pas éclairer plus de 9 heures d'affilées sur une journée. Sinon, des algues se forment dans le bassin, et c'est mauvais pour les autres organismes vivants."

Pour commencer, un aquarium de 100 litres est le récipient idéal selon les passionnés interrogés, à placer dans un endroit pas trop lumineux. "Et avec un aquarium tout équipé (ou connecté, ndlr), vous pouvez partir sans soucis en vacances quelques jours ! ", précise Frédéric Salméron.

Et un rappel : ne tapez pas sur la vitre de votre aquarium !

5 - Nourrir les poissons et décorer l'aquarium

Beaucoup d'espèces de poissons ont besoins spécifiques en nourriture. Paillettes, vers de vase, végétaux ou larves, vous trouverez ce qu'il vous faut en animaleries, dans des magasins spécialisés, chez des cultivateurs ou encore lors de bourses aquariophiles.

"Généralement, il faut nourrir les poissons au maximum une fois par jour. Dans leur milieu naturel, ils sont habitués à vivre sans manger plusieurs jours !", explique Frédéric Salméron. Et comme l'explique le couple Bertin, si vous versez trop de nourriture, l'eau sera sale plus vite, et les filtres seront à nettoyer plus régulièrement.

"Quand des poissons ont faim, ils savent réclamer ! Si vous les voyez à l'endroit habituel où vous déposez la nourriture, dans un coin de l'aquarium par exemple, c'est qu'ils ont faim. Si c'est le cas, donnez leur un peu plus que d'habitude", précise Annie Bertin.

Certaines espèces sont aussi friandes de plantes. Ne vous étonnez pas si les végétaux que vous avez plantés dans l'aquarium disparaissent : c'est que vos poissons en rafolent ! Attention cependant, certaines variétés sont nocives pour nos amis à écailles. Mais certaines plantes sont aussi de très jolies décorations et fournissent de superbes coins pour que vos compagnons s'amusent et se cachent.

Pour décorer également l'aquarium, nos expert-es conseillent de choisir du gravier naturel. "Vous imaginez vivre avec des murs fluos et des plantes en plastique toute la journée ? Cela stresse les poissons, et peut les rendre fous", indique Frédéric Salméron. Évitez toujours le plastique pour les décorations.

6 - La marche à suivre pour installer son aquarium

  • Acheter l'aquarium, en anticipant quel(s) type(s) de poissons y vivront, et combien.
  • Déposer le gravier au fond de l'aquarium, sur une épaisseur comprise entre 5 et 10 cm.
  • Installer le filtre, le chauffage et l'éclairage.
  • Verser l'eau adéquate.
  • Disposer les plantes.
  • Patienter au moins 3 semaines, tout appareil en route, avant d'y installer les poissons. Cela permet au cycle biologique de se mettre en place. Si vous ne respectez pas ce délai, les aquariophiles préviennent que les poissons risquent de mourir rapidement.

  • Peupler l'aquarium avec quelques poissons, et voir si ceux-ci s'adaptent bien.
  • Ajouter d'autres poissons, en veillant à ce qu'ils aient besoin des mêmes conditions d'environnement pour bien vivre et s'épanouir.
  • Nourrir les poissons quotidiennement.
  • Ne pas oublier de nettoyer les filtres régulièrement.

7 - Quelle marche à suivre quand un poisson meurt ?

Lorsqu'un poisson rend l'âme, la famille peut être triste. Vous pouvez très bien organiser une petite cérémonie, notamment à destination des enfants.

"Vous pouvez jetter le corps dans les ordures ménagères, ou l'enterrer dans votre jardin, selon la législation de votre commune", conseille Annie Bertin.

Évitez néanmoins de jetter le poisson dans les toilettes (c'est interdit, Article L. 226-3 du Code rural ) ou dans un cours d'eau, car s'il était malade, il pourrait contaminer d'autres espèces, et de manière générale, cela dérègle l'harmonie et les écosystèmes de la nature.