Zéro déchet : cette jeune entreprise bretonne fabrique des objets déco à partir de coquillages recyclés

RECYCLAGE - L'entreprise Malàkio nettoie, broie puis recycle les coquillages d'élevage qui devaient finir à la poubelle afin d'en faire des objets du quotidien.

Même s'il s'agit de déchets d'origine naturelle, les coquillages d'élevage ne peuvent pas être simplement rejetés dans la nature. Les quantités sont trop importantes. Leur prise en charge par les communes coûte cher. Et si plutôt que de les brûler (très difficilement, les coquilles sont solides !) ou les enfouir, on les réutilisait ?

Hugo Kermarrec et Morgan Guyader, 2 jeunes entrepreneurs bretons, ont trouvé une nouvelle solution pour les recycler. Ils ont eu l'idée de transformer les coquilles en objets du quotidien, du dessous de verre au pot à crayons.

Objectif : Recycler le plus de coquillages possible

C'est en travaillant pour un ostréiculteur que Morgan a eu l'idée de broyer les coquillages et d'ajouter un liant biosourcé pour fabriquer les premiers dessous de plat. L'idée a plu à Hugo, et après avoir fini leurs études de design et de commerce international, les deux amis ont décidé de lancer leur propre entreprise.

"Dans les coquillages, 30% sont comestibles et les 70% restants sont jetés. C'est beau et peu exploité, ce serait dommage de ne pas en profiter."

Hugo Kermarrec

Ils récupèrent les déchets des ostréiculteurs ou font des collectes auprès des particuliers. Cette matière première est donc récupérée, nettoyée, broyée dans une broyeuse à grain puis recyclée dans leur atelier en Bretagne. Le produit fini est entièrement biosourcé.

En  janvier 2021, ils lancent des partenariats avec des restaurateurs, des commerces, des designers et architectes pour développer leur idée.

Actuellement, ils travaillent sur un projet d'accessoires de salle de bains mais ils aimeraient élargir leurs horizons et faire du mobilier pour toutes les pièces de la maison.

Vous pouvez découvrir leurs produits sur leur site Malàkio.

Ce site utilise Google Analytics.