| |

ZÉRO DÉCHET - La directive européenne relative aux déchets en plastique à usage unique vient d'être publiée. 10 catégories de produits devront être remplacées par des alternatives plus durables.

Le problème des déchets plastiques qui s'accumulent dans les décharges et se retrouvent dans la nature est devenu un sujet de société de premier plan. De plus en plus de citoyens, en France et ailleurs, changent volontairement leur façon de consommer pour se passer de plastique au quotidien. Et bientôt, même ceux et celles qui ne se sont pas encore lancé le défi du zéro déchet, verront leurs habitudes changer.

À partir de 2021, un certain nombre d'objets plastiques à usage seront en effet interdits à la vente dans toute l'Union européenne. La directive  vient d'être publiée au Journal Officiel de l'Union européenne le 12 juin 2019. Voici les produits dont nous devrons collectivement apprendre à nous passer. Ensemble, ils représentent 86 % des plastiques à usage unique retrouvés sur les plages européennes, d'après la directive.

10 catégories de produits à usage unique interdits à la vente

À compter de 2021, vous ne pourrez plus trouver ces produits dans le commerce s'ils s'ont en plastique et à usage unique :

  • les bâtonnets de coton-tige
  • les couverts (fourchettes, couteaux, cuillères, baguettes),
  • les assiettes,
  • les pailles,
  • les bâtonnets mélangeurs pour boissons, par exemple, les touillettes à café,
  • les tiges de ballons de baudruche
  • les boîtes en polystyrène expansé pour la nourriture à emporter ou à consommer sur le lieu de vente, sans autre préparation, telle que le fait de les cuire, de les bouillir ou de les réchauffer,
  • les récipients pour boissons en polystyrène expansé, y compris leurs bouchons et couvercles,
  • les gobelets pour boissons en polystyrène expansé, y compris leurs moyens de fermeture et couvercles.

Seront également interdits à la vente, les produits fabriqués à partir de plastique oxodégradable. Ce type de plastique se fragmente en micro-particules que l'on retrouve dans la nature. C'est le cas par exemple de certains sacs en plastique.

À charge pour les producteurs de proposer des alternatives à ces produits. En attendant l'interdiction légale, vous pouvez déjà vous tourner les alternatives aux produits en plastique à usage unique existants.

Les gobelets et les récipients alimentaires en plastique à usage unique ne seront pas interdits, mais les États membres de l'Union européenne devront prendre des mesures pour en réduire la consommation.