| | | |

AMÉNAGEMENT - Et si on accordait plus d'autonomie à nos petits anges et qu'on les laissait préparer leur petit-déjeuner et vider le lave-vaisselle seuls ?

Une maison adaptée aux enfants, qui les aide à grandir et devenir autonomes : voici la vision défendue par Maïlys Dorn. Cette architecte d'intérieur, auteure du blog optimisemonespace.com, s'est fait une spécialité de la cohabitation familiale, et ce dans toutes les pièces.

À commencer par la cuisine. "C'est généralement une pièce interdite aux enfants, observe-t-elle. Je prône le contraire : une cuisine conviviale dans laquelle les enfants sont les bienvenus."

Elle-même a aménagé sa cuisine à hauteur de sa fille de 3 ans et de son garçon de 8 ans.

Pour cela, elle s'est inspirée de la pédagogie Montessori. "Faire confiance à l'enfant et lui apprendre à faire par lui-même", explique-t-elle.

Sa démarche : "observer leurs besoins et supprimer les dangers." Maïlys Dorn nous livre quelques pistes pour l'appliquer chez soi, tout en veillant à ce que les adultes se sentent à l'aise eux aussi avec le nouvel aménagement.

Changer son regard sur la cuisine

Le premier pas est de donner un libre accès à la cuisine. Pas de barrière dans l'entrée, comme celles que l'on place devant les escaliers, pour prévenir les chutes.

Pour Maïlys Dorn, pas de bloque-porte sur les placards non plus, puisqu'on aura veillé à ce que les objets à l'intérieur ne représentent pas de danger, en mettant notamment hors de portée les produits ménagers.

"Ça ne veut pas dire les livrer à eux-mêmes, explicite Maïlys Dorn, mais au contraire les laisser prendre de l'autonomie à leur échelle, et partager des moments de convivialité dans cette pièce familiale."

© Getty Images / omgimages

Conseil n°1 : De l'eau à disposition

Le plus simple pour commencer : laisser un récipient d'eau sur une étagère à hauteur d'enfant, pour qu'ils puissent se servir à boire dans la journée sans avoir à solliciter les grands. Ainsi, pas besoin de jouer les équilibristes pour accéder à l'évier !

Conseil n°2 : Une chaise d'adulte plutôt qu'une chaise de bébé

"Les enfants aiment être à la même table que leurs parents", indique Maïlys Dorn. Elle conseille donc d'abandonner la chaise haute dès que possible, pour privilégier une chaise normale, sur laquelle on installe un réhausseur.

Conseil n°3 : Rendre accessible le plan de travail

On peut laisser un petit marchepied à disposition, pour pouvoir accéder au plan de travail au moment de cuisiner avec les parents.

"Et si la cuisine est ouverte sur le séjour, on peut prévoir un banc-coffre sur lequel ils peuvent grimper pour accéder à l'îlot de cuisine", complète Maïlys Dorn.

Conseil n°4 : Un frigo bien pensé

Dans la porte du réfrigérateur, on place en bas le lait, le jus de fruit, la confiture et le beurre : tout ce qu'il faut pour le petit-déjeuner ou le goûter.

Conseil n°5 : Apprendre à se servir du petit électroménager

Pour indiquer à partir de quel âge les enfants peuvent apprendre à se servir de plusieurs petits appareils sans danger, Maïlys Dorn se refère à sa propre expérience.

Le grille-pain : à partir de 3 ans, sous surveillance. "Ma fille de 3 ans l'utilise en faisant très attention et sous contrôle d'un adulte ou de son frère de 8 ans", précise-t-elle.

Le micro-ondes : entre 6 et 8 ans. Pour que les parents puissent utiliser le micro-ondes sans se casser le dos, on le place sur le plan de travail. Et pour s'en servir, l'enfant doit être assez grand pour y accéder sans se mettre sur la pointe des pieds.

La bouilloire : à partir de 7 ans. "Ce n'est pas dangereux de mettre de l'eau froide et d'appuyer sur un bouton, en revanche, c'est très lourd", explique Maïlys Dorn. Mieux vaut donc que l'enfant ne remplisse pas la bouilloire entièrement.

Conseil n°6 : Privilégier les tiroirs

Maïlys Dorn recommande de ranger tout ce dont se servent les enfants dans des tiroirs bas plutôt que dans des placards. "C'est plus simple pour attraper ce qu'il y a derrière, sans avoir à tout sortir."

Les tiroirs sont plus pratiques pour les petites mains.

Les tiroirs sont plus pratiques pour les petites mains. © Maïlys Dorn - Optimise mon espace

Conseil n°7 : Bien penser le rangement de la vaisselle

"Ma fille sait vider le lave-vaisselle depuis qu'elle a 2 ans, poursuit-elle. Elle prend les assiettes une par une, mais elle y arrive très bien."

On range la vaisselle en fonction de ce qu'utilisent les enfants et les adultes. Les tasses, les verres à eau, les assiettes, et même les casseroles, vont donc dans des tiroirs accessibles aux petits. Les verres à vin et les couteaux, eux, dans les placards du haut, puisque ce sont les parents qui s'en servent et les rangent.

Pas besoin de prévoir de la vaisselle en plastique, l'idée est de faire confiance. Et si ça casse, on se reporte au conseil suivant.

Conseil n°8 : Mettre un balai à portée de mains

Le balai, la balayette, la pelle, le seau, la serpillère, et l'éponge : tous peuvent être rangés dans un placard accessible. "En cas de bêtise, au lieu de gronder, on explique et on apprend comment nettoyer", indique Maïlys Dorn.

Conseil n°9 : Des poubelles pour apprendre à faire le tri

Le meilleur moyen de prendre le réflexe de recycler, c'est de commencer tout petit ! On leur explique donc dans quelle poubelle va le papier, le verre ou encore le compost.

Conseil n°10 : On n'oublie pas de jouer !

Tout faire comme les grands ne dispense pas de s'amuser !

Toutes ces belles résolutions ne dispensent pas bien sûr de respecter quelques règles de sécurité de base :
- on range en hauteur, et donc hors de portée, les produits ménagers,
- on ne laisse pas dépasser la queue des casseroles lorsqu'elles sont sur le feu, pour éviter qu'un petit ne s'en saisisse,
- on explique aux petits que les couteaux ne sont pas des jouets.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Une cuisine conviviale !

Passez à l'action