| | | | | |

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS - Très utilisé en Scandinavie, la cuisine en bois, si possible éco-responsable, s'affirme de plus en plus comme une tendance durable.

Qu'est-ce qui distingue une "cuisine scandinave" d'une autre ? Pendant longtemps, les cuisinistes appelaient ainsi les cuisines épurées, aux façades lisses et blanches, de leur catalogue. Quand on regarde ce qui se passe au Danemark, en Suède ou en Norvège, et aussi aux Pays-Bas, un pays à la pointe du design, on s'aperçoit en réalité que les cuisines scandinaves sont un peu plus intéressantes que ça.

Aujourd'hui, les façades, plans de travail et meubles en bois, que ce soit la matière ou le coloris, reviennent en force dans les intérieurs des pays nordiques, mais aussi dans les nôtres. Bien sûr, le bois continue d'être associé à la couleur blanche, une alliance indémodable, mais il est aussi marié à des matières brutes et organiques, le quartz, le béton, la pierre, le marbre.

Les façades en bois restent sobres et épurées, mais elles deviennent un peu plus travaillées, on s'autorise plus d'aspérités, de tonalités foncées, de matières. Voici dix cuisines qui prouvent que le bois est bel et bien LA matière de 2022 et au-delà.

1. Une cuisine scandinave à la fois rustique et contemporaine

Magnifique cuisine d'un intérieur scandinave, postée par un compte de machine à café éco-responsable. Ici, on aime le bois clair, son veinage et ses noeuds donnent un très léger aspect rustique mais contrebalancé par un plan de travail et un évier plus contemporain. À la fin du meuble, le dernier caisson au bord arrondi présente une façade en tasseaux qui vient également rehausser l'élégance de la cuisine.

2. Une cuisine minimaliste de style japandi

Le terme japandi fusionne l'influence du Japon avec celle de la Scandinavie dans l'aménagement. Ici, l'alliance du bois et du blanc rappelle les pays nordiques, mais l'aspect zen et minimaliste qui se dégage de cette cuisine faite sur-mesure provient directement des habitudes japonaises en matière de savoir-faire. Les façades en bois montent du sol au plafond et coulissent à la manière des portes des maisons japonaises. Les tasseaux aérés du meuble le plus à gauche font aussi penser à cet esprit ouvert/fermé qu'on retrouve dans les intérieurs au Japon.

© Mobilier : Desiron Lizen / Architecte d'intérieur : Marie Astrid Pelsser / Photographe : Caroline Dethier 

3. Une cuisine simple et aérée, avec du béton ciré au sol

On aime beaucoup la simplicité de cette cuisine, avec peu d'étagères et aucun caisson en hauteur, des suspensions en terre cuite et des poignées en laiton qui se marient parfaitement avec le bois foncé des meubles bas. Enfin, le sol en béton ciré vient parachever la beauté épurée de l'ensemble, qui prouve même qu'on peut ne pas encastrer son réfrigérateur et réussir une cuisine harmonieuse.

4. Une cuisine en bois clair, avec des tasseaux pour briser la monotonie

Ce projet réalisé à Paris prouve l'incroyable souplesse d'utilisation du bois, qui peut se fondre partout. Ici, un beau chêne clair se mêle au plâtre, au laiton et au Corian, un matériau composite réalisé avec de la résine acrylique et des minéraux naturels. Afin de briser la monotonie que pourrait suggérer les façades en bois, le cabinet d'architecte a proposé d'en réaliser certaines avec des tasseaux, en bas (cf. photo) mais aussi en haut et même sur le pied de table (qu'on ne voit pas ici mais qu'on peut découvrir sur ces photos).

5. Une cuisine constrastée en chêne fumé et en noir

Qui a dit que le bois ne devait que s'associer au blanc ? Pas nous, en tout cas. Si votre pièce est lumineuse, pas de problème, le noir pourra vous apporter une élégance qui contraste joliment avec le bois de vos façades. Dans ce modèle Chia de chez Castorama, le plan de travail et les murs sont en noir pour délimiter l'espace cuisine, mais les couleurs claires du sol, carrelage et parquet, ainsi que les murs blancs tout autour, apportent de la luminosité.

Une cuisine qui mêle habilement la couleur noire et le bois. © Castorama

Quelles essences pour une cuisine en bois durable ?

Les essences européennes, comme le hêtre, le chêne, le noyer, le frêne ou le pin sont les plus courantes : moins chères, elles ont l'avantage d'être produites localement, parfois dans des forêts gérées de façon durable, et de constituer un matériau chaleureux et élégant. Les bois exotiques, comme le bambou, le teck, le wengé ou l'ébène, sont plus chers et hauts de gamme. Ils ont l'avantage d'amener une autre palette esthétique et résistent mieux à l'humidité, mais sont moins éco-responsables.

Pour un plan de travail, le chêne, le hêtre ou le noyer sont solides et résistent à l'humidité. Le chêne semble être l'essence la mieux appropriée, car elles résiste mieux et plus longtemps aux chocs et aux tâches. Si vous choisissez un bois brut, apposez un vernis imperméabilisant non filmogène pour fortifier sa résistance.

6. Une cuisine en bois dans un environnement également en bois

Habituellement, une cuisine 100% bois sera déconseillée, car c'est l'overdose assurée ! En revanche, quand c'est fait avec intelligence, comme cette cuisine sur mesure réalisée par un cabinet d'architecte slovène, on salue l'audace et la réussite. Escaliers en bois, parquet clair, façades en bois clair également, cette cuisine pourrait succomber à une déco outrancière, et pourtant, il en émane une douceur paisible. Les meubles foncés apportent un peu de contraste, tandis que le plan de travail en granit apporte un élément minéral qui permet d'éviter l'omniprésence d'une seule matière. On valide !

7. Une cuisine en bois foncé et en marbre, la tendance qui cartonne

Au Danemark, la tendance 2022 est à la cuisine en chêne foncé allié au marbre le plus grandiloquent - ou "dramatique" comme l'appelle le cabinet d'architecture Nordiskakok. Ici, les couleurs verdoyantes et les textures désordonnées du marbre rappellent une mer déchaînée, un clin d'oeil à la nature environnante pour cette maison au bord de la mer.

Autre exemple d'alliance du marbre et du bois de chêne foncé © Nordiska Kök

8. Une cuisine épurée et lumineuse, avec crédence en carrelage

Dans cette cuisine Stévia, on joue clairement la carte scandinave ! Du blanc crème brillant, du bois clair, du carrelage en crédence, mais aussi sur le sol avec des carreaux de ciment, tout est là pour illuminer la pièce la plus chaleureuse de la maison.

9. Une cuisine tout en bois de style industriel

Plus rare, on découvre ici une cuisine au look quasi 100% bois, mais avec des touches industrielles. En effet, la crédence, le plan de travail et le meuble suspendu en inox apportent ce côté "professionnel" à la cuisine, idéal pour afficher ses compétences culinaires. Pour autant, vos invités ne se croiront pas au restaurant, car l'ensemble des façades et des meubles restent dans ce chêne clair qui rend les cuisines si chaleureuses.

© Nordiska Kök

10. Une cuisine en OSB, pratique et pas chère

Si l'OSB n'est pas forcément ce qu'il y a de plus beau pour réaliser une cuisine, il présente l'avantage d'être un matériau léger, peu cher et pratique à utiliser ! Facile à découper et à percer, c'est un peu l'idéal quand on veut réaliser soi-même l'aménagement de sa cuisine sur mesure. Seul problème, le traitement chimique de certains panneaux d'OSB, et puis aussi l'esthétique, qui fait un peu trop "bricolage". Mais quand il est utilisé avec parcimonie, comme ici chez Ysa, c'est plutôt réussi !