| | |

ÉCOLOGIE - Marcelline est l'héroïne d'une web-série sur Youtube. Son problème : elle ne peut pas avoir d'enfant avec Gaston, car elle est issue d'une graine F1 non-reproductible.

Lunettes sur le nez et écharpe autour du cou, Marcelline est une aubergine aventureuse. Elle a décidé de sortir de son réfrigérateur, et de son appartement du 6e arrondissement de Paris, pour rencontrer des personnes engagées dans l'agro-écologie et la préservation des plantes.

Et elle raconte ses péripéties à une amie, d'une voix enjouée et avec beaucoup d'humour.

Ici, ce sont ses vacances dans le Sud de la France : elle pilote un bateau pendant que Gaston, son compagnon, fait du scooter des mers, et visite les jardins du Domaine de Rayol, superbe espace naturel protégé.

Une aubergine engagée

Marcelline est l'héroïne mise en scène par l'écrivaine Sylvie Bourgeois depuis 3 mois, sur sa chaîne Youtube et sur son site Avec Sylvie on sème pour la vie.

C'est ma réponse pour parler d'écologie de façon ludique, non culpabilisante et amusante”, explique Sylvie Bourgeois.

Mais cette aubergine attachante est surtout engagée.

Quand Marcelline écrit à Nicolas Hulot

Car Marcelline a un problème : elle n'arrive pas à avoir de bébé aubergine avec son compagnon Gaston, qu'elle aime de tout son cœur. C'est une aubergine bio, certes, mais issue d'une graine F1, une graine modifiée génétiquement pour donner de beaux légumes... qui ne sont pas reproductibles.

Mais pas question de se laisser abattre !

Depuis que Marcelline a réalisé qu'elle ne pourrait pas avoir de petits légumes avec son compagnon Gaston (sous peine de voir leur descendance se dégénérer), elle a décidé de consacrer sa vie à la lutte pour la préservation des semences anciennes et reproductibles”, raconte Sylvie Bourgeois avec humour.

L'aubergine a donc écrit une lettre à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, pour lui faire prendre conscience du problème.

Cette vidéo pédagogique est parfaite pour comprendre la différence entre graines hybrides et semences paysannes !

La bonne nouvelle, c'est que chacun a le pouvoir, à son échelle, d'aider Marcelline. Les jardiniers amateurs peuvent en effet planter des variétés anciennes et reproductibles dans leur potager, pour raviver la biodiversité.

Quand Marcelline rencontre Léonardo Dicaprio

Marcelline a un modèle : Léonardo Dicaprio. L'acteur a créé une fondation pour soutenir le développement durable. Cet été, il a organisé un gala de charité à Saint-Tropez et l'aubergine engagée y était.

Leonardo Dicaprio a récolté 30 millions de dollars, qu'il redistribuera à différentes associations. Marcelline voudrait bien elle aussi tirer parti de sa notoriété pour lancer sa propre fondation...

Une marche de la semence et une association

Devant les réactions enthousiastes des internautes Sylvie Bourgeois envisage de créer une grande marche de la semence à l'été 2018, sur la plage de Pampelonne dans le Var.

Elle serait relayée avec les lycées de la région afin de faire prendre conscience aux jeunes générations le problème de notre alimentation issue des semences modifiées et non-reproductibles, et de créer dans la foulée la Journée de la semence, projet que j'aimerais faire parrainer par Pierre Rabhi (le fondateur du mouvement Colibris, ndlr.)”, détaille l'écrivaine.

Quant à l'association créée par l'aubergine Marcelline dans sa web-série pour défendre les semences paysannes, elle est encore fictive. Mais la fiction pourrait bien rejoindre la réalité !