| | | | |

CLÔTURES - Se lancer dans la création d'une clôture végétale demande quelques réflexions préalables. Voici nos astuces pour choisir au mieux vos arbustes.

Choisir les essences d'arbustes qui composeront votre haie n'est pas aussi facile qu'il n'y paraît. Selon la fonction que souhaitez donner à votre clôture arbustive, certaines espèces seront plus adaptées.

Afin que votre haie soit opérationnelle pour l'hiver, la plantation se prépare environ 4 à 6 mois à l'avance, soit à la fin de l'été ou en automne. Néanmoins, pour les arbustes à racines nues, il est possible de les planter du début de l'automne à la mi-décembre. Prenez cependant garde au gel.

Voici donc quelques conseils pour créer votre haie, en fonction de vos envies.

Choisir son type de haie

La haie régulière

Parfaitement taillée et toujours bien verte, la haie régulière demande de l'attention. Ce type de haie doit être taillé plusieurs fois dans l'année : une fois à la seconde quinzaine de mai, un autre à la fin du mois de juillet et enfin une dernière fois à la fin du mois de septembre. Cela vous permettra de garder une haie bien dense et en bonne santé.

Il est donc nécessaire de choisir des essences d'arbustes qui supportent les tailles régulières comme les troènes ou l'aubépine.

Ce type de haie culmine généralement à 1,5 mètre de hauteur et ne dépasse pas le mètre de largeur. Il est idéal pour clôturer un terrain ou les abords d'une piscine pour éviter les regards indiscrets.

Mais il est également possible de créer des haies basses, placées en bordure de massifs ou en guise de délimitation d'allées. Ici buis et millepertuis seront vos meilleurs alliés.

De manière générale, il est préférable de choisir des conifères ou des arbustes à feuillage persistant qui vous assureront une intimité tout au long de l'année.

Les haies en troènes supportent parfaitement les tailles successives.

Les haies en troènes supportent parfaitement les tailles successives. © FatManPhotoUK / Getty Images

La haie libre

La haie libre ou haie champêtre est certes, moins impressionnante dans sa géométrie que sa cousine régulière, mais laissera plus de répit aux jardiniers les moins chevronnés. La haie libre est composée de différentes espèces d'arbustes, adaptées au sol et au climat de votre région, ce qui assure un développement idéal.

Dans ce type de haie, il est possible d'y alterner feuillage caduc ou persistant, généralement avec un ratio d'un tiers de persistants et deux tiers de caducs. Néanmoins, si vous souhaitez une haie totalement occultante, il est nécessaire de ne la garnir que de persistants.

Du côté de la taille, vous pouvez la tailler consciencieusement ou ne la tailler que sur l'épaisseur.

Choisir la fonction de sa haie 

S'isoler du voisinage

On a beau très bien s'entendre avec ses voisins, tout le monde a besoin d'intimité. Afin d'éviter les regards indiscrets et de pouvoir, si l'envie vous en prend, vous prélasser dans votre jardin en maillot de bain pendant les belles journées d'été, choisissez des haies suffisamment hautes et particulièrement occultantes.

Ainsi, choisissez une haie d'environ 2 mètres de haut et minimum 80 centimètres de large. Concernant les types d'essences d'arbustes, le laurier et le cyprès sont les plus persistants.

Pour qu'elle soit la plus imperméable possible, plantez vos arbustes particulièrement serrés. Une taille régulière lui permettra de gagner également en densité.

Faire la part belle aux auxiliaires

Vous pouvez choisir de former une haie qui accueillera les auxiliaires des jardins. Oiseaux, hérisson, lézard, abeilles, papillons... tous trouveront logis dans ces haies composées majoritairement d'arbustes fruitiers ou fleuris et qui ne nécessitent pas trop de taille afin de ne pas se voir délogés plusieurs fois par an.

Cotonéastersorbiergroseilliershouxgenévrier... Les variétés sont nombreuses pour faire le bonheur de toute cette faune.

Certains arbustes, comme l'aubépine, sont favorables aux auxiliaires des jardins.

Certains arbustes, comme l'aubépine, sont favorables aux auxiliaires des jardins. © Nigeldowsett / Getty Images

Se protéger du vent

Si vous habitez dans une zone particulièrement venteuse, les haies peuvent constituer un bon rempart contre les rafales. Pour ce faire, il vous faudra choisir des espèces d'arbustes (comme les cyprès ou les troènes) qui, tout en bloquant le vent, en laissent filtrer une infime partie pour éviter les turbulences.

Le propre de la haie brise-vent est de réduire la vitesse des bourrasques et diminuer leur impact. Autre avantage de ce type de haie, elle permet également d'atténuer, en plus du vent, le bruit, tout en étant occultantes.

Éviter les intrusions

Vous ne souhaitez pas accueillir les chats du voisinage ou que le chien de votre voisin ne viennent piétiner votre potager ? Vous pouvez constituer une haie dite défensive composée d'arbustes à épines comme le berberis ou le rosier rugueux.

Elles vont d'elle-même rebuter les velléités de nos amis à quatre pattes de pénétrer dans votre propriété. Mais ne vous inquiétez pas, ces haies défensives n'ont pas vocation à éloigner tous les animaux : elles est parfaite pour accueillir oiseaux ou autres hérissons.

Découvrez l'intégralité des articles de notre dossier Tout savoir sur les clôtures

>> Découvrez tous les articles de notre dossier À vos clôtures !

Passez à l'action