| | | |

ZÉRO DÉCHET - La gourde, d'accord, mais laquelle ? Inox, aluminium ou encore verre, 18h39 vous aide à vous y retrouver.  

En 2019, la gourde est devenue à la mode, pour le plus grand plaisir de la planète. Avec un million de bouteilles en plastique vendue chaque minute, il était temps de se rendre compte qu'on pouvait juste garder UNE bouteille pour toute l'année et au-delà.

Il existe de nombreux types de gourdes, certaines plus écologiques que d'autres. Face à la multitude de choix, parfois se revendiquant à tort éco-responsable, 18h39 est partie à la chasse aux informations pour vous !

Quelle gourde choisir pour polluer le moins possible ? 

Les gourdes en inox sont, aujourd'hui, les plus sûres et efficaces. En effet, jusqu'à preuve du contraire, l'acier inoxydable ne présente pas de risques pour la santé. De plus, il se détériore très difficilement et empêche les bactéries de proliférer.

« L'inox est très solide, par rapport à une gourde en verre, par exemple, explique Adeline Grolleau, consultante en développement durable pour Environa et autrice de 25 recettes de produits ménagers écologiques. Elle dure dans le temps et est saine par rapport à d'autres matériaux, qui peuvent dégager des produits chimiques néfastes pour la santé. »

Néanmoins, il ne faut pas oublier son bilan carbone, assez élevé, puisqu'on ramène l'inox d'Asie. Ne confondez pas non plus les gourdes en inox avec celles en aluminium, moins solides (elles se déforment rapidement), dont la fabrication est très polluante et l'utilisation nocive pour la santé sur le long terme. 

Il existe aussi des gourdes en plastique bio-sourcé qui, quant à elles, se détériorent plus facilement (il faut compter entre 2 et 3 ans avant que le plastique ne commence à jaunir et se déformer). Mais "cela dépend aussi du plastique utilisé et de sa qualité", nuance Adeline Grolleau.

Les gourdes en plastique "normal" sont assez répandues, car beaucoup de gens ont tendance à penser que "tant que c'est pérenne, on peut les utiliser". Ce n'est pas entièrement faux, mais ce n'est pas tout à fait vrai non plus. Le problème de cette gourde (et de la bouteille en général), c'est qu'elle relâche des micro-particules de plastique nocives pour la santé. Elles peuvent également contenir des «  composants chimiques et perturbateurs endocriniens », poursuit Adeline Grolleau. 

En résumé, l'alternative la plus intéressante reste la gourde en inox, plus écologique et meilleure pour la santé.

Comment convaincre son entourage de sauter le pas ?

Pour Adeline Grolleau, "cela dépendra évidemment de chaque sensibilité". Et même si l'enjeu colossal des déchets produits par les bouteilles en plastique fait l'unanimité, il faudra malgré tout convaincre certains de vos proches !

La question financière peut être avancée : les bouteilles d'eau, sur le long terme, ça fait mal au porte-monnaie ! 50 centimes par-ci, un euro par là, on se retrouve très vite à dépenser beaucoup d'argent pour des bouteilles qui polluent l'environnement et attaquent notre santé. Une gourde en inox par exemple, se rentabilise plus rapidement. 

Et si votre principal souci, c'est la qualité de l'eau, sachez qu'il existe de nombreux purificateurs, comme cette bouteille à placer sous une lampe UVA, ou encore cet appareil qui purifie l'eau du robinet et y ajoute des minéraux.

Enfin, sachez que de nombreux vendeurs proposent des gourdes personnalisables à souhait, pour vous faire plaisir ou faire plaisir à un proche à l'approche de Noël, comme chez Gaspajoe ou Qwetch.

Oui, car on peut aussi boire avec style ! Et si personnaliser une gourde est devenu un argument marketing, il n'en reste pas moins que son impact écologique n'est pas négligeable. De quoi mêler préoccupations environnementales, style et fêtes de fin d'année.