| | |

AVANT-APRÈS - Alexis et Lotte ont rénové cette maison troglodyte inhabitée depuis plusieurs décennies. Ils vivent entourés par les roches depuis deux ans.

18h39 a décidé de mettre en lumière les initiatives et les projets de la génération Y. Ces jeunes de 25-35, qui bousculent les usages établis. 

Alexis Lamoureux et Lotte Van Riel cherchaient un logement atypique pour en faire leur nid douillet, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le pari est réussi. À 30 et 26 ans, le couple vit dans une maison troglodyte, dans les environs d'Amboise en Indre-et-Loire.

Lorsque nous avons appris que cette maison troglodyte était à vendre,nous avons tout de suite su que c'est ici que nous voulions vivre”, explique Alexis.

© Amboise Troglodyte

Un dernier détail ne manquera pas de faire pencher la balance : la maison a appartenu à la grande-tante d'Alexis il y a plusieurs années.

Leur choix de s'installer dans une maison troglodyte n'a-t-il pas trop étonné leurs amis ? “Ils se rendent compte en venant que l'on y vit très bien. On pense souvent que les troglos sont sombres mais la nôtre à une façade et est exposée plein sud, elle est donc très lumineuse. Et comme tout le monde, nous avons tout le confort moderne et le wifi” sourit Alexis.

© Amboise Troglodyte

Une maison inhabitée depuis presque 40 ans

Pourtant, lors de leur première visite, l'état de la maison nécessitait de la part de leurs futurs acquéreurs pas mal d'imagination. Inhabitée depuis presque 40 ans, “la troglo” était jonchée de détritus. “Mais pas de quoi nous freiner même si nous n'y connaissions pas grand chose en bâtiment, nous voulions relever le défi”, raconte avec fierté le jeune homme.

© Amboise Troglodyte

Respectivement décoratrice d'intérieur et cafetier, Lotte et Alexis n'avaient jamais réalisé de gros travaux. Ils s'entourent donc d'un maçon et tailleur de pierres, qui leur sera d'une aide précieuse pour la main d'oeuvre.

© Amboise Troglodyte

Quelques habitants du coin viennent leur prêter main forte bénévolement, à l'instar de Ronald, un ancien ouvrier du bâtiment originaire de Détroit (États-Unis) arrivé dans la région d'Amboise en 2012 et aujourd'hui retraité.

© Amboise Troglodyte

Comme l'endroit avait déjà été habité, ils n'ont pas eu besoin de creuser des cavités supplémentaires. Alexis et Lotte ont uniquement dû faire passer les réseaux d'eau et d'électricité. Côté chauffage, la maison est équipée d'un poêle à bois, les habitats troglodytes ayant une très bonne inertie thermique, “on ne tombe jamais sous les 13 ou 14 degrés sans chauffage”, explique le jeune homme.

© Amboise Troglodyte

Partager l'amour des troglos

Les travaux dureront un an et réserveront leur lot de surprises. “Lorsque nous avons arraché les plaques de plâtre accrochées aux parois sont apparus devant nous une cheminée et un mur en pierre de taille. Une belle surprise quand nous pensions y trouver du rocher!”, raconte Alexis.

© Amboise Troglodyte

Le couple a par ailleurs aménagé leur maison de telle façon à pouvoir en louer une partie, espérant convertir les touristes à leur amour de ces maisons nichées dans la roche. Et a déjà réussit à faire des émules : un de leur couple d'amis parisiens vient tout juste d'investir dans une maison troglodyte non loin de chez eux.

© Amboise Troglodyte

Gageons que Lotte et Alexis réussiront à convertir d'autres amoureux des vieilles pierres à venir aménager leur nid au creux de la roche.