| | | |

DÉCOUVERTE - Symbole du mouvement hippie ces maisons du désert du Nouveau Mexique allient esthétisme et écologie tout en étant conçue avec des déchets.

“Vaisseau de la Terre”, rien que l'appellation de ses constructions bioclimatiques est un appel au voyage. Les Earthships sont des habitats qui trouvent leur origine dans la mouvance hippie des années 70.

Le caractère le plus original de ces habitations est leurs matériaux de construction.En effet, ces Earthships, ou encore Géonefs dans la langue de Molière, sont construites avec des matériaux de récupération comme des pneus, des canettes, des bouteilles ou encore des boîtes de conserve, recouverts d'un mélange de ciment et de terre.

Un concept que l'on doit à Michael Reynolds, qui a construit les tous premiers earthships dans le désert du Nouveau Mexique, aux États-Unis.

Ces constructions sont conçues afin d'être écologiques, totalement autonomes et d'utiliser le moins d'énergie possible tout en restant confortables.

Ces maisons, qui semblent tout droit sorties d'un film de science-fiction, utilisent les forces de la nature avec des panneaux solaires et des éoliennes pour produire leur propre énergie.

Les eaux de pluie y sont récupérées et les toilettes sèches sont légions. Dans la majorité des habitations, une serre y est même créée afin de pouvoir y faire pousser ses propres récoltes.

Découvrez les étonnantes maisons qui composent le village créé par Michael Reynolds. Il s'étend sur 640 hectares en propriété collective où une seule règle prévaut : construire soi-même sa maison.

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

© Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture