| | | | | |

TUTORIEL - Idéal pour la déco d'une chambre d'enfant, ou une cabane au fond du jardin.

Que diriez-vous d'accrocher une jolie pancarte à la chambre de votre enfant avec son prénom inscrit dessus ? Un classique, revisité par le Collectif Tempête pour 18h39, avec une petite touche de récup' sympathique.

Comment ? En utilisant des cordes colorées, par exemple de la drisse, ou pourquoi pas des cordes d'escalades trop vieilles pour servir à gravir des monts. La corde vous aidera à former une belle écriture. Résultat, une très belle pancarte.

Rien ne vous empêche d'écrire autre chose qu'un prénom évidemment. Cabane à outils, cabane à rêve, cuisine, toilettes, ce genre de pancarte trouve sa place autant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

À vous de jouer !

Fiche tuto

 1 / 5
 2h
 15 €

 

Outils et matériaux

  • De la drisse, ou corde de votre choix, plusieurs mètres sont nécessaires, selon l'écriture.
  • Une planche de bois avec une taille adaptée à celle du nom (compter 5 cm par lettre), ici, nous allons écrire Léon et la planche de bois récupéré mesure 44 x 13,5 x 1,8 cm.
  • Un marteau
  • Une équerre et un mètre
  • Une pince
  • Un crayon à papier et une gomme
  • Une paire de ciseaux
  • Des clous selon l'épaisseur de votre corde
  • Un briquet

© Collectif Tempête

Le tutoriel pour réaliser une pancarte en cordes 

1 - Commencer par délimiter la zone où sera écrit le prénom ou mot de votre choix, ici, “Léon”. Pour cela, créer au crayon à papier, un cadre dans lequel les lettres tiendront, cela aidera à bien proportionner les lettres.

© Collectif Tempête

2 - L'idée est de laisser une marge en haut et en bas (attention aux lettres montantes/descendantes), à droite et à gauche. Pour cela, commencer par tracer une ligne à 3 cm du bas de la planche et marquer son centre d'un point. Calculer la longueur du nom, soit 5 cm par lettre. On obtient pour Léon 20 cm. Diviser cette longueur par 2 (on obtient 10 pour “Léon”) et reporter la nouvelle longueur obtenue de part et d'autre du point central. On délimite ainsi le début et la fin nom écrit, le tout bien centré !

© Collectif Tempête

3 - Tous les 5 cm mettre une marque qui désignera la largeur de chaque lettre. Tracer ensuite une ligne parallèle, 5 cm plus haut, pour délimiter la hauteur maximum des lettres. Le canevas d'écriture est maintenant terminé, il n'y a plus qu'à clouer la corde !

© Collectif Tempête

NB : Si vous le souhaitez, vous pouvez pré-dessiner la typographie, mais la corde est un très bon outil de traçage, elle permet de mieux se rendre compte des courbes. Comme source d'inspiration, puiser des idées sur l'internet (myfont, dafont, behance, etc...).

4 - Tout d'abord, il faut nettoyer les extrémités de la corde qui s'effiloche, pour cela, recouper-les et brûler-les avec un briquet. Selon les compositions de corde, elle ne réagira pas de la même façon, celles plastifiées sont plus faciles à maîtriser. Attention les doigts, le plastique, ça brûle ! Utiliser des ciseaux, pour refroidir et façonner les bouts chauds de corde brûlée.

© Collectif Tempête

5 - Partir du bord gauche du canevas, et fixer la drisse à l'aide de petits clous et du marteau. S'essayer aux formes des lettres, lorsque les courbes sont satisfaisantes, clouer.

© Collectif Tempête

6 - Pour le « l » et le « e », il suffit de faire deux boucles, l'une plus grande que l'autre. Clouer, sans enfoncer complètement les clous, ce qui permet de remodeler les lettres lorsqu'elles ne paraissent pas bien proportionnées. Si le clou est enfoncé, pas de panique, c'est à cela que servent les pinces, il est toujours possible de recommencer pour arriver à un résultat satisfaisant !

© Collectif Tempête

7 - Pour le « o », il va falloir clouer à travers 2 épaisseurs de cordes, il est important de bien les maintenir lorsque l'on cloue pour que cela soit propre et droit. Après avoir fait une première boucle ronde, on en crée une plus petite. Hop le tour est joué pour le “o”.

© Collectif Tempête

8 - Pour le « n », il va aussi falloir créer une double épaisseur comme sur la photo ci-dessous. Le “n” dépasse un petit peu des 5 cm, cela fait partie du jeu, les lettres comme le « n », le « m », « w » sont souvent plus larges, l'important est d'avoir une harmonie entre les lettres à la fin.

© Collectif Tempête

9 - Lorsque le « n » est bien, couper et brûler comme précédemment, puis clouer.

© Collectif Tempête

10 - Il ne reste plus que l'accent du « e » à mettre en place. Pour cela, recouper un bout de corde assez petit. 2 cm ici environ, et brûler encore une fois les extrémités. Forcer la corde à se plier, grâce à deux clous.

© Collectif Tempête

11 - Fixer des clous en plus aux endroits où la corde n'est pas bien fixée afin de renforcer le tout. Gommer les tracés au crayon à papier, pour un résultat impeccable.

© Collectif Tempête

12 - On passe à la réalisation des attaches. Pour cela, faire passer deux fois la corde à chaque extrémité et la clouer à l'arrière de la planche, comme sur la photo ci-dessous. Cela permet ici de cacher les trous de cette planche récupérée.

© Collectif Tempête

13 - Pour les attaches proprement dites, préparer deux petits bouts de corde d'environ 5 cm (toujours coupés et brûlés comme précédemment). Les clouer à l'arrière de la planche et faisant dépasser une petite boucle.

© Collectif Tempête

14 - Il n'y a plus qu'à accrocher au mur !

© Collectif Tempête

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !

Passez à l'action