| | |

MORTEL - Situé en Angleterre, ce drôle de jardin réunit pas moins de 100 variétés toxiques. Il éveille la curiosité mais permet aussi d'éduquer les plus jeunes !

Bienvenue au château d'Alnwick, dans le nord de l'Angleterre. La bâtisse est connue pour avoir accueilli de nombreux tournages de cinéma, comme Harry Potter à l'école des sorciers ou la série Downton Abbey. Mais plus étonnant encore, au fond de la propriété, bien protégé par un imposant portail, se cache un étrange jardin : ici pousse une centaine de variétés de plantes mortelles.

Dans la vidéo ci-dessous, le jardinier en chef, Trevor, nous fait visiter le Poison Garden (elle est en anglais, mais vous pouvez activer les sous-titres automatiques en cliquant sur la molette en bas à droite) :

Un jardin empoisonné sous haute surveillance

Interdiction de se rendre en solo dans ce jardin, c'est uniquement sous la supervision des jardiniers qu'on peut le découvrir, lors de visites guidées. Et c'est préférable, quand on sait qu'il suffit de manger quelques baies des arbustes présentés ici pour s'empoisonner !

Les promeneurs sont d'ailleurs munis de gants et de lunettes et n'ont pas le droit de sentir, de toucher ou de goûter les plantes, "bien que certaines personnes s'évanouissent encore occasionnellement en inhalant des vapeurs toxiques en se promenant dans le jardin", nous prévient-on sur le site.

Pas moins de 100 plantes toxiques sont présentées dans le Poison Garden. Des variétés peu communes, comme des arbrisseaux de ricin commun dont l'ingestion d'une seule graine peut détruire totalement nos organes. Mais aussi des plantes que l'on peut trouver plus communément dans nos jardins, comme le laurier ou la cigüe, ingérée par Socrate pour se donner la mort. "Ces plantes sont cultivées dans le jardin de nombreuses personnes, mais les gens ne savent pas à quel point elles sont nocives", explique d'ailleurs Trevor, le jardinier en chef. De quoi faire une bonne piqure de rappel !

La plante préférée de la Duchesse, un aphrodisiaque mortel

La brugmansia est l'une des plantes préférées de la Duchesse. "C'est un aphrodisiaque incroyable avant qu'il ne vous tue (…) À l'époque victorienne, les femmes posaient une de ces fleurs au milieu de la table autour de laquelle elles jouaient aux cartes ou prenaient le thé. Elles posaient leurs tasses sous une cloche, tapaient dessus et un peu de pollen tombaient dans leur boisson. Les effets étaient alors proches du LSD", raconte Jane Percy au magazine Smithsonian.

La brugmansia ou trompette des anges, est un aphrodisiaque mortel © Tuned_In - getty images

On trouve aussi dans cet espace des plantes narcotiques. Plants de cannabis, de cocaïne, d'opium, de tabac et champignons magiques... la Duchesse ne fait pas de trafic, car toutes les variétés sont cultivées sous autorisation pour sensibiliser les plus jeunes sur les problèmes de drogues. "C'est une façon d'éduquer les enfants sans qu'ils ne s'en rendent compte", conclut-elle.

Un peu d'Histoire...


En 1995, la famille Percy hérite du château d'Alnwick. La Duchesse Jane Percy se voit alors confier la mission d'entretenir le jardin.

Pour aménager les environs du château, elle engage Jacques Wirtz, un architecte belge, à qui l'on doit notamment la rénovation des jardin des Tuileries et de l'Elysée à Paris.

Outre les roses et les haies bien taillées, Jane Percy s'intéresse aussi à un autre genre de plantes, plus originales, notamment après avoir visité le célèbre jardin aux poisons des Médicis qui l'a fasciné : les variétés mortelles. C'est ainsi qu'est né The Poison Garden.