|

ARCHITECTURE - Respectueuse de l'environnement et au top de la modernité, la "futur" Tour Montparnasse a de quoi se faire apprécier.

Alors qu'elle surplombe Paris depuis 1973, la tour Montparnasse va avoir droit à une seconde jeunesse. Elle troquera, en 2024, son apparence sombre et pesante pour un peu plus de légèreté.

Le projet de rénovation de cette tour est le fruit d'un concours lancé, en juin 2016 par la Ville de Paris et l'Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM). La mairie de Paris explique qu'il a pour but de "redonner à ce bâtiment emblématique la place qui est la sienne, en repensant son aspect, mais aussi ses usages."

Parmi les sept équipes internationales d'architectes ayant concouru, c'est le projet du collectif La Nouvelle AOM, réunissant les trois agences françaises Chartier-Dalix, Franklin Azzi et Hardel & Le Bihan, qui a été choisie.

Des modifications importantes

Bien que 80% de la structure du bâtiment soit conservée, la nouvelle tour subira tout de même des modifications importantes.

Les 13 premiers niveaux du bâtiment seront épaissis grâce à des balcons végétalisés. Le 14ème étage, quant à lui, accueillera un vaste jardin ayant pour but de diminuer la prise au vent et rendre son utilisation plus agréable. Beaucoup plus haut, le 42ème et le 45ème étage composeront un hôtel d'une soixantaine de chambres.

Enfin, le sommet de la tour sera transformé en belvédère ouvert au public, avec un sol en verre qui donne sur le vide, tandis que les sous-sols de la tour profiteront de la lumière extérieure à l'aide de patios arborés.

Rehaussée d'une vingtaine de mètres, la Tour Montparnasse passera de 210 à 230 mètres d'altitude.

© Nouvelle AOM _ Ida +

Une future tour respectueuse de l'environnement

La nouvelle tour sera la première "tour éolienne" au monde, ce qui permettra de la rendre autonome à 70%. Le vent sera capté par le bâtiment réduira par exemple la ventilation mécanique. Peu gourmande en énergie, la future Tour Montparnasse consommera ainsi, 10 fois moins que la tour actuelle.

Le petit plus ? Une serre bioclimatique, qui servira à alimenter un restaurant sera installée au 56e étage.

© Nouvelle AOM _ Luxigon

Estimé à plus de 300 millions d'euros, le projet devra être terminé pour les Jeux Olympiques de Paris. On attend ça avec impatience !