Contre la précarité énergétique, EDF arrête les coupures en dehors de la trêve hivernale

CONSO - Première en France : EDF s'engage à ne plus couper l'électricité mais à la limiter aux besoins vitaux pour les ménages en difficulté.

"12 millions de Français ont froid chez eux, ou peinent à payer leurs factures d'énergie dans 4,8 millions de passoires thermiques", rappelle le site de la Journée contre la précarité énergétique qui a eu lieu le 10 novembre 2021.

C'est dans ce contexte couplé à une hausse des prix de l'énergie, que le fournisseur d'électricité EDF a annoncé qu'il ne couperait plus l'électricité en dehors de la trêve hivernale à celles et ceux qui ne paient pas leur facture.

Une puissance électrique limitée pour assurer les besoins vitaux

Chaque année, entre 200 et 300 000 foyers voient leur alimentation en électricité coupée, en dehors de la trêve hivernale, à cause d'impayés. Car du 1er novembre au 31 mars, la loi interdit les fournisseurs d'énergie de couper l'électricité ou le gaz des résidences principales. À partir du 1er avril 2021, EDF cessera donc de demander la coupure et se contentera de limiter la puissance à 1 kilovoltampère (kVA). Une nouvelle saluée par la fondation Abbé Pierre qui milite pour l'abolition des coupures.

Cette puissance limitée permet d'assurer les besoins vitaux des ménages qui pourront continuer de recharger leur téléphone portable, de prendre des douches ou bien de faire fonctionner un frigidaire, en revanche, le débit sera insuffisant pour se chauffer.

Pour le moment, EDF est le seul fournisseur d'électricité à s'être engagé dans cette voie-là. Espérons que cette initiative solidaire se généralisera.

Ce site utilise Google Analytics.