| | | | | |

TUTORIEL - Pour partager son amour de la lecture avec ses voisins et porter la culture du partage, c'est l'objet idéal et facile à fabriquer soi-même.

Voilà de quoi faire vivre l'esprit de Noël bien plus longtemps qu'un réveillon. La bibliothèque de rue est un moyen de se faire des cadeaux entre voisins et entre inconnus tout au long de l'année. Et de donner vie à la valeur du partage.

"Nous nous sommes rendus compte qu'il y a énormément de livres stockés chez les gens, mais que seuls 20 à 30% des habitants d'une commune, en moyenne, sont abonnés à une bibliothèque publique", constate Philippe Guichoux, président de l'association Les livres des rues. "En développant les bibliothèques de rue, l'idée est de rendre accessible les livres au plus grand nombre."

Faire vivre sa bibliothèque

Emprunter, échanger et donner des livres, c'est faire circuler les histoires qui nous ont emportés. Partager de la culture et de l'imaginaire, en quelques coup de scie et tour de vis (voir le tuto ci-dessous).

Mais pour bien fonctionner, la bibliothèque de rue doit être animée. "Le projet doit être porté par les habitants, invite Philippe Guichoux. C'est un projet beaucoup plus riche s'il est fait avec ses voisins ou l'association du quartier."

Si personne ne se charge de l'entretien, le risque est tout bonnement que les gens se servent sans mettre de livres en retour. Ou bien de se retrouver avec des livres prosélytes.

"À Rennes, poursuit le président d'association, il y a une vingtaine de bénévoles qui se relaient tous les jours pour faire vivre la bibliothèque de rue. Résultat, non seulement ça marche, mais on reçoit d'avantage de livres déposés qu'empruntés : plusieurs milliers de livres ont été échangés."

Mais rien n'empêche de commencer avec sa propre boîte à livres.

Où planter ses livres ?

Premier cas de figure : planter la bibliothèque sur un terrain privé, avec un accès privé. Pour atteindre la boîte, il faudra pousser une barrière, par exemple, et entrer dans le jardin. Pas besoin alors d'autorisation officielle. Il faut cependant veiller à bien indiquer la présence de la bibliothèque et son rôle, sinon personne ne prendra la peine de venir s'enquérir de son contenu.

Si la boîte est plantée dans un jardin privé, mais qu'on y accède par la voie publique, par exemple depuis la rue, par-dessus la clôture : il est recommandé d'envoyer un courrier pour informer la mairie. En l'absence de réponse, cela signifie une autorisation tacite.

Un peu plus compliqué, si la bibliothèque se trouve à l'intérieur d'un immeuble ou dans la cour, il faut alors se référé au syndic ou au bailleur.

Si elle se trouve dans l'espace public, sur un trottoir par exemple, c'est vers la mairie qu'il faut se tourner pour obtenir une autorisation, cette fois explicite.

"L'accueil n'est pas toujours favorable, car c'est un projet innovant qui peut être assez déroutant", témoigne Philippe Guichoux. Ce n'est pas une raison pour baisser les bras, son association peut soutenir les futurs bibliothécaires de rue dans leurs démarches.

Fiche tuto

 4/5
 2h15
 55 €

 

Outils et matériaux pour fabriquer une bibliothèque de rue :

© Benjamin Geffroy

Photo : Flickr/Creative Commons/patrick janicek

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !