| |

DÉCO - Les clichés qui entourent la peinture à l'éponge sont tenaces. Pourtant, cette technique peut se révéler très esthétique, la preuve en images.

Il n'y a pas que le rouleau et le pinceau dans la vie. On peut aussi repeindre un mur... à l'éponge et profiter de cette technique pour faire quelques effets décoratifs. Avec quelques conseils et une préparation solide, vous pourriez même avoir de bonnes surprises. Et promis, ce ne sera kitsch que si vous le voulez !

© Castorama

À chaque effet, sa technique

Pour un "effet tacheté", trempez votre éponge dans votre peinture et pressez ensuite le mur par petites touches. Vous pouvez utiliser toute la surface de l'éponge, vous servir de sa pointe, ou bien choisir une éponge ronde ou triangulaire pour un tracé plus précis. Pour cette méthode, aussi appelée "technique superposition", on commence par peindre son mur de manière assez classique avec un rouleau ou au pinceau, puis on va appliquer la peinture supplémentaire, plus claire ou plus foncée au choix, à l'aide de l'éponge.

Pour obtenir ce que l'on appelle "l'effet essuyé" ou "la méthode d'absorption" : après avoir imbibé son éponge de peinture, on réalise des mouvements circulaires sur la surface. Toujours dans le même sens et avec la même amplitude, si vous voulez que le rendu soit uniforme. Dans les deux cas, testez votre éponge sur un support avant de vous attaquer directement au mur, si vous avez trop de matière ou un surplus d'eau, vous risquez de ne pas avoir un résultat très net, voire de faire couler la peinture.

On l'appelle "méthode d'absorption" parce qu'elle consiste à retirer à l'aide de l'éponge humide la couche définitive de peinture avant qu'elle ne sèche.

Laissez libre court à votre imagination

Une fois que vous aurez choisi votre méthode, tachetée ou essuyée, vous pourrez créer sans encombre. Car contrairement à ce que l'on pourrait croire, ces deux effets permettent une foule de possibilités. Avec la technique de l'absorption par exemple, on peut s'amuser à créer un dégradé en retirant plus ou moins de peinture.

Avec une grosse éponge de chantier, vous pouvez vous amuser à créer un mur en briques en trompe l'œil. Il suffit pour cela d'imbiber l'éponge d'un côté puis de tamponner le mur en laissant un petit espace entre chaque rectangle. Avec une plus petite éponge, vous pouvez imiter des pixels voire des mosaïques !

Faites défiler les photos ci-dessous, pour voir l'effet briques, avant et après peinture :

Prenez vos précautions

Il y a quelque chose de très spontanée à peindre à l'éponge, c'est un outil que l'on connaît bien et dont on se sert chaque jour. Il faut pourtant être tout aussi minutieux qu'avec un rouleau. Avec une éponge, les éclaboussures sont fréquentes ! Comme d'habitude, on prépare le terrain avant de peindre : on nettoie la surface (on pense bien à lessiver, enduire et poncer son mur), on décolle le papier peint, on protège le sol, on déroule du ruban de masquage sur les plinthes. Puisque l'éponge est gorgée d'eau, pensez systématiquement à éliminer l'excédent avant de toucher au mur.

Vous envisagez de peindre une petite partie du mur et vous craignez les éclaboussures ? Pour protéger le reste du mur, vous pouvez utiliser un cadre en bois vide. Pour cela, il suffit de poser le cadre autour de la surface à peindre, il servira de paravent et protégera la surface d'éventuelles taches.