| | |

INSPIRATION - Prenez exemple sur la décoration réalisée par le grand couturier pour l'hôtel du Petit Moulin et créez-vous une chambre étonnante et confortable.

Le rouge et le noir... et le blanc. Quelle association de couleurs ! Du style sans être trop lourd. De la couleur éclatante. Voilà la touche de Christian Lacroix. Le grand couturier est l'auteur de la décoration de cette "junior suite", qui tient en une seule pièce de l'hôtel du Petit Moulin dans le 3e arrondissement de Paris.

Selon le site de l'hôtel, Christian Lacroix est tombé sous le charme des "espaces atypiques" et "biscornus". Nous aussi. Alors, comment s'en inspirer sans faire de catastrophe ? Ni déraper dans la version cauchemardesque de la “Red room” de la série Twin Peaks ?

Tout d'abord respecter l'équilibre des couleurs. Beaucoup de blanc, légèrement cassé, des touches de rouge tirant sur le framboise plus ou moins sombre et des zones de noir. Exemple de palette : 

Les équivalents qui se rapprochent le plus de ces couleurs dans le nuancier Pantone :

  • pour le rouge : Pantone Solid Coated 7620 C
  • pour le noir : Pantone Solid Coated Neutral Black C
  • pour le blanc : Pantone Pastels Neons Coated 9285 C

Sur les zones qui peuvent souffrir d'un manque de lumière sous les toits : de la peinture blanche. En revanche, le noir est appliqué dans les renfoncements de fenêtres. Brillant, il reflète la lumière du jour. On sait, au moins depuis le peintre Pierre Soulages, que le noir est lumineux.

C'est avec du tissu, des drapés et du velours que vient la note chaleureuse de cette pièce. En l'occurrence le rouge. Mais une autre teinte chaude pourrait sans doute faire l'affaire (orange, terre de sienne, ocre, pourpre...). Une solution pratique : des rideaux. On en trouve des rouges et occultants ici par exemple. Si on sait manier la machine à coudre, on peut aussi choisir des tissus de rideaux de théâtre. 

Pour la modernité, on joue avec les pois et les lignes : des ronds blancs au sol et rouges sur les tissus d'ameublement. Quelques exemples de tissus à pois plutôt séduisants : pour un plaid qui peut faire office de tapis chez Bulles de gum, en housse de couette chez La Redoute ou encore sur la moquette chez Architonic. Ajouter une ou deux tables tulipes blanches (on en trouve d'occasion). Puis, des lignes. Sur les coussins mais aussi dans toute la pièce grâce au chemin de lit, aux rideaux et aux poutres.  

© Papier peint inspiré de "La cour du Louvre" de Louis-Pierre Baltard de la Fresque (1764-1846) Papiers de Paris

Pour le cachet historique, on sort les arabesques en tissu et la reproduction d'estampe ancienne. Si on a les moyens, on peut opter pour une reproduction d'une gravure de la cour du Louvre en papier peint ou du plan de Turgot aussi disponible en paravent (il faut cependant compter plusieurs centaines d'euros). Sinon, on peut faire appel à l'incontournable toile de Jouy dont on trouve des copies à moindre coût. Tendue sur un cadre ou sur un paravent, elle convie le 18e siècle.

Un canapé aux accoudoirs arrondis délimite la partie chambre et la partie salon. La lumière est disséminée en de multiples points. Et on fera l'impasse sur les fauteuils en peau de vache, question de point de vue.

Suite Junior décorée par le grand couturier Christian Lacroix. Hôtel du Petit Moulin, Paris.

Suite Junior décorée par le grand couturier Christian Lacroix. © Hôtel du Petit Moulin, Paris. Le Petit Moulin

Hôtel du Petit Moulin
29/31 rue de Poitou
75003 PARIS
Tel :+33 (0)1 42 74 10 10
Site web
Autour de 300 euros la nuit