| | | |

RECYCLAGE - À Nantes, les bénévoles de l'association Nomades 44 se mobilisent contre les effets de la fast-fashion.

L'industrie de la mode est l'une des plus polluantes au monde. Chaque année, elle émet plus de 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, nous rappelle l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

Alors pour lutter contre les effets de ce que l'on appelle la "fast-fashion", de plus en plus d'initiatives émergent pour inventer une mode plus écolo. C'est le cas de l'association Nomades 44 qui a lancé une bibliothèque de vêtements pour permettre au plus grand nombre de s'habiller sans gaspiller, et se ruiner !

Des vêtements propres et en bon état en échange de nouvelles pièces

Chaque deuxième vendredi du mois, les bénévoles de l'association nantaise installent leur bibliothèque itinérante parfois à la Conciergerie, un tiers-lieu de Nantes, ou alors dans des centres sociaux-culturels comme celui de Rezé.

Le principe est le même que pour une bibliothèque classique, sauf qu'ici les livres sont remplacés par des vêtements. "On peut venir à la bibliothèque avec 15 articles au maximum", nous explique Ingrid Guezo co-présidente de l'association. Ensuite, les bénévoles attribuent à votre don une valeur, "1 euro pour un débardeur, trois euros le t-shirt ou 6 euros le pantalon", précise-t-elle.

Le montant de votre crédit est alors inscrit sur une carte que vous pouvez utiliser tout au long de l'année. Les Nomades 44 ne s'intéressent pas aux marques mais attendent des donateurs que les vêtements soient propres et en bon état.

Fondée en juin 2017, l'association a réussi son pari. "Notre mission touche tout le monde : des personnes concernées par l'écologie et celles qui n'ont pas les ressources pour s'acheter des vêtements", souligne Ingrid Guezo. Une initiative que l'on aimerait voir un peu partout en France !