| |

LOGEMENT - Après avoir été annulé à Lille et à Paris, l'encadrement des loyers fait son retour grâce à la loi Elan. Plusieurs communes françaises vont expérimenter cette mesure prochainement.

La loi Elan (ou projet de loi évolution du logement et aménagement numérique) a été promulguée le 23 novembre 2018. Parmi les différentes mesures, on retrouve l'expérimentation de l'encadrement des loyers, qui avait été interdite à Lille ou à Paris.

Profitant de ce nouveau cadre légal, 30 maires de France se sont engagés, mercredi 5 décembre 2018, à faire appliquer l'encadrement dans leur commune.

Une expérimentation sur cinq ans pour des loyers abordables

Pour permettre à toutes et à tous de se loger à un prix abordable, les maires de ces villes, qui se trouvent principalement en Ile-de-France, demandent au gouvernement de prendre un décret d'application pour mettre l'expérimentation en place.

La loi Elan prévoit un plan sur cinq ans dans les "zones tendues" et les communes qui présentent leur candidature comme nous l'apprend France Bleu. Seulement voilà, les maires souhaitent que le dispositif s'étende sur un territoire bien plus large.

Voici la liste des villes concernées : Aubervilliers, Bagneux, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Echirolles, Fontenay-sous-Bois, Gennevilliers, Gentilly, Ivry-sur-Seine, La Courneuve, La Verrière, Magnanville, Malakoff, Martigues, Morsang-sur-Orge, Mitry-Mory, Montreuil, Paris, Port de Bouc, Pierrelay, Saint-Denis, Stains, Tarnos, Tremblay-en-France, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Villetaneuse et Vitry-sur-Seine.

En 2014, selon un sondage de la Fondation Abbé Pierre, 79% des Français-es interrogé-es étaient favorables à l'encadrement des loyers.