| | | | |

LUTTE CONTRE LA POLLUTION - Envoyer un mail, regarder une vidéo sur YouTube, mettre une photo sur le Cloud... des gestes quotidiens sans conséquence sur la planète ? Loin de là, à tel point que certains appellent à une forme de civilité écologique en ligne.

En 2019, Internet polluera plus que l'aviation civile. La comparaison est d'autant plus choquante que nous n'avons pas l'impression de détruire la planète en cliquant sur une vidéo de chaton trop mignon. "Sur Internet, on se dit qu'on n'utilise rien, explique Edouard Nattée, créateur de la start-up Fox Intelligence, pas de papier, pas d'énergie, hormis un peu d'électricité nucléaire. La consommation d'énergie folle du data center qui stocke nos données, on ne la voit pas !"

Pour rendre cette pollution numérique plus visible, Jeff et Romain ont réalisé une infographie pour leur site "Les écolos humanistes", avec des exemples concrets piochés dans la vie quotidienne. Saviez-vous qu'un email avec une pièce jointe envoyé à dix personnes produit autant de CO2 que 500 m en voiture ? Ou qu'une recherche Google équivaut à une ampoule de 12 watts allumée pendant deux heures ? "Le but de l'infographie, c'est d'interroger nos besoins, expliquent les deux amis, même sur Internet ! Et si on retrouvait une forme de sobriété ?"

© Un homme travaillant dans un data center (Leonardo Rizzi / Flickr)

Une appli qui sert de "Tinder des newsletters"

Face au problème, il existe heureusement des solutions. Edouard Nattée en a fait son cheval de bataille entrepreneurial, puisqu'il a décidé de rendre nos boites mails plus intelligentes, donc moins polluantes. "Chaque français garde entre 10 et 50 000 mails non lus. On a voulu savoir ce que ça représentait en production de CO2, c'est monstrueux. Chaque message engendre 10 g de CO2 : si vous multipliez par le nombre de courriers et d'internautes, ça devient gigantesque."

Conscient des enjeux, Edouard Nattée a développé Clean Fox, une appli gratuite qui fonctionne comme le "Tinder de vos newsletters", puisqu'il vous permet de vous désabonner d'un simple geste du doigt. Clean Fox supprime aussi vos mails stockés inutilement et plante un arbre en partenariat avec We Forest quand vous invitez quelqu'un à l'utiliser. Plus globalement, le jeune entrepreneur prône une "civilité" sur Internet, semblable à celle qui régit nos relations sociales dans la vraie vie.

Des éco-gestes pour développer la civilité sur Internet

"Chaque espace social avec une contrainte voit naître une forme de civilité, précise Edouard Nattée. Est-ce bien nécessaire de sauvegarder des millions de photos sur le Cloud ou de regarder des heures de streaming ? La société doit intégrer cette notion de gaspillage sur le web de la même manière qu'on ne laisse pas ses déchets après un pique-nique." On l'aura compris, beaucoup d'éco-gestes 2.0 sont encore à imaginer pour réduire notre pollution en ligne.

Des exemples ? Ne pas taper le nom d'un site qu'on aime dans la barre de recherches, mais y accéder directement via ses favoris ; supprimer une vidéo YouTube quand elle ne fait aucune visite, car son stockage coûte de l'énergie ; ne pas mettre de signature photo ou vidéo dans ses mails... Dans ce combat, les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) ont une responsabilité énorme, qui doit accompagner la prise de conscience citoyenne : "Google a sauvegardé 150 photos dans ma poche sans faire exprès !" rigole même le patron de Fox Intelligence.

Bâtiment de Cloud de Google en Californie. © (Jason Doiy / Getty)

J'évite les conversations par mail quand je peux passer un coup de fil

C'est donc aussi à ces géants du web de nous indiquer la marche à suivre, en adoptant des protocoles faciles à mettre en place. "Il faut qu'ils instaurent des contraintes écologiques par défaut, recommande Edouard Nattée, ce serait alors à nous d'indiquer à YouTube et Facebook si l'on souhaite renouveler le stockage de nos vidéos, par exemple." Sur certains ordinateurs, les poubelles commencent à indiquer quelle quantité de déchets vous avez faits. "La mise en place de n'importe quel système régulé nécessite de la data", note Edouard Nattée.

Le tableau actuel n'est cependant pas totalement noir, car le web rend aussi quelques services à la planète : "Quand on donne une visio-conférence, remarquent Jeff et Romain des "écolos humanistes",  on économise les litres d'essence et le CO2 qu'on aurait dû dégager si on était allé sur place en voiture ou en avion". Mieux, l'information sur l'écologie, les bonnes pratiques, les modes de vie inspirants tels que le zéro déchet se diffusent en grande partie grâce au web (et à 18h39 !), de quoi faire peser la balance du bon côté.

Les éco-gestes principaux à adopter sur Internet pour moins polluer :

  • J'éteins ma box quand je sors de chez moi.
  • Je supprime au maximum les pièces jointes de mes mails et j'évite les conversations qui peuvent être faites par téléphone
  • Je traite mes spams régulièrement
  • Je supprime mes mails stockés inutilement et je me désabonne des newsletters inutiles (avec Clean Fox par exemple)
  • J'utilise une boite mail écolo (comme Newmanity, par exemple) et un moteur de recherche qui réduit son impact sur l'environnement (comme Ecosia)
  • Je mets en favoris les sites que je consulte régulièrement
  • Je réduis mon temps de lecture en ligne
  • J'optimise mes recherches Internet en utilisant des mots-clés plus précis
  • Je réfléchis à l'utilité de ma démarche avant de : poster une photo sur Internet, lancer un streaming, publier une vidéo sur YouTube ou Facebook, faire une requête sur un moteur de recherche
  • Je privilégie le matériel écolo, comme un PC reconditionné, une souris en bambou sans fil, une housse de tablette recyclée
  • J'allonge la durée de vie de mon équipement en en prenant soin : je débranche l'ordi quand la batterie est chargée, je baisse la luminosité, je passe en mode avion quand je n'utilise pas Internet
  • Je teste "Plana", un assistant vocal qui guide les internautes vers un usage plus écologique de leur smartphone
  • Je regarde le moins possible la télévision en ligne