|

SMARTCITY - Et si le vélo participait à la dépolluer l'air des particules fines ? C'est le pari du designer néerlandais Daan Roosegaarde.

Profondément marqué par la pollution qui plonge la Chine dans un épais brouillard, le designer Daan Roosegaarde s'est mis en tête de trouver des solutions pour dépolluer l'air des villes, et notamment de réduire le nombre de particules fines.

Il a donc mis sur pied un prototype de vélo dépolluant, le Smog Free Bicycles. Comprendre des bicyclettes équipées d'un purificateur d'air directement accroché sur le guidon. Alimenté par des petits capteurs solaires ou par l'énergie motrice produite par le pédalier, le système aspire l'air pollué et, grâce à des filtres à ionisation positive, rejette l'air pur vers le cycliste.

Le vélo a toujours été le symbole d'un mode de vie qui s'appuie sur des énergies propres et qui est soucieux de réduire la pollution. Mais ce vélo-ci est à double usage : il purifie l'air tout en permettant de se déplacer”, explique le designer.

Une tour dépolluante

Étonnant ? Pourtant, Daan Roosergaarde n'en est pas à son coup d'essai. Il est l'inventeur de la Smog Free Tower, une tour dépolluante capable d'aspirer l'air pollué et de le recracher une fois nettoyé.

La tour dépolluante.

La tour dépolluante. © Studio Roosegaarde

Après une phase de test à Rotterdam (Pays-Bas), celle-ci a été installé en octobre 2016 à Pékin, en Chine. C'est cette même technologie qu'il a adaptée pour développer son vélo dépolluant.

Emprisonner les particules fines 

Comment cela fonctionne ? Le système mis au point envoie des ions chargés positivement dans l'air. Ces derniers s'accrochent aux particules fines avant d'être attirés dans le bâtiment lui-même recouvert d'une surface d'ions chargés négativement. Les particules fines emprisonnées sont comprimées et l'air propre relâché.

La bonne nouvelle est que cette technologie pourrait être implantée sur n'importe quel vélo. Ne reste donc plus qu'à attendre qu'elle quitte l'état de prototype, pour que chacun puisse, grâce à son coup de pédale, dépolluer l'air de sa ville. En attendant, les designers rivalisent d'ingéniosité pour purifier aussi l'air de nos maisons