| |

EMBALLAGES ÉCOLOS - Et si vos aliments n'étaient plus emballés dans du plastique ? Voilà la solution que propose l'entreprise polonaise Make Grow Lab.

En 2050, il y aura plus de plastique dans les océans que de poissons. Voilà la projection alarmante d'une étude du Forum économique mondial et de la Fondation Ellen McArthur. Pour limiter la consommation de ce matériau nocif pour l'environnement, la Commission européenne a dressé une liste de produits en plastique à usage unique bientôt interdits.

alternative plastique

© Make Grow Lab

Mais comment faire pour le remplacer ? L'entreprise polonaise Make Grow Lab, spécialisée dans l'élaboration d'alternatives au plastique, a décidé de partir en biorévolution. Pour ce faire, la designer Roza Janusz et le scientifique américain Josh Brito ont créé les emballages Scoby fabriqués à partir de déchets agricoles.

Des emballages comestibles et compostables

Pour le moment, l'entreprise utilise "les parties immangeables des plantes cultivées" et des fruits et légumes "moches", difficiles à écouler dans la grande distribution. Ces derniers restant comestibles, il nous semble dommage de les transformer en emballage, mais la démarche de Make Grow Lab reste intéressante.

Conçus pour envelopper de la nourriture sèche et humide, des cosmétiques, des vêtements et autres produits, ces emballages permettent de lutter contre la pollution de l'environnement et régénèrent les sols.

En effet, après utilisation, ils peuvent être compostés pour participer à la culture de nouveaux aliments. Ces derniers deviendront plus tard des emballages Scoby et seront à leur tour compostés. Cela inscrit ces emballages dans l'économie circulaire.

alternative au plastique

© Make Grow Lab

Les emballages Scoby peuvent également être mangés ! Une solution astucieuse, qui fait écho à la vaisselle comestible :  

Mais pourquoi ne pas tout simplement exploiter le bois, le coton ou encore le papier, des matériaux pourtant plus écolos que le plastique ? Scoby met en avant deux arguments. D'une part la culture du coton nécessite beaucoup d'eau. D'autre part, ces matériaux, une fois transformés en emballages, laissent passer l'air. À l'instar du plastique, ces emballages organiques sont une excellente barrière à l'oxygène.

Ces emballages révolutionnaires sont en cours de brevetage, mais on espère pouvoir les utiliser bientôt !