Vous pouvez maintenant adopter un animal à la SPA pendant le confinement

ANIMAUX - La SPA a mis en place une procédure spéciale, autorisée par le gouvernement, pour trouver de nouvelles familles aux animaux en refuge.

La SPA (Société Protectrice des Animaux) n'a pas observé de hausse des abandons pendant le confinement mais craint que les refuges, fermés au public depuis le 16 mars, ne finissent par être saturés. Si l'association ne réalise pas d'euthanasies, elle redoutait que les fourrières ne finissent par en pratiquer, faute de place d'accueil pour les animaux qu'elles trouvent.

Mais à partir de ce jeudi 16 avril, le risque s'éloigne, car les adoptions peuvent reprendre ! Le Ministre de l'Intérieur a en effet accordé, suite à la pétition de la SPA signée par plus de 100 000 Français-es, une "tolérance de déplacement" pour pouvoir adopter des animaux à la SPA ou dans les refuges indépendants.

Le président de la SPA a déclaré au Parisien attendre entre 2800 et 2900 adoptions par mois grâce à ce dispositif. Une bonne nouvelle pour désengorger les refuges de l'association, qui accueillent 3500 animaux par mois.

La procédure pour adopter pendant le confinement

Le processus d'adoption et le choix de l'animal se fait essentiellement sur Internet puis par téléphone. Les particuliers peuvent venir au refuge, un seul membre du foyer à la fois, une fois l'adoption validée seulement, pour venir chercher l'animal.

Pour adopter auprès de la SPA, il faut ainsi remplir ce formulaire en ligne, qui atteste que l'on ne présente pas de symptôme du Covid-19 et qui précise les conditions dans lesquelles l'animal sera accueilli (surface du logement, jardin ou non, présence d'autres animaux...). Un chèque de caution de 150 euros doit être signé, et il sera nécessaire de revenir après le confinement pour signer un contrat d'adoption classique, régler les frais d'adoption, et si besoin les frais de stérilisation et de vaccination de l'animal, si elles n'ont pas pu être effectuées en raison du contexte.

Attention, il s'agit bien d'une adoption définitive, et non pas d'un accueil temporaire pendant le confinement. La SPA rappelle "qu'une adoption responsable est un acte très réfléchi, adopter c'est pour la vie et le bien-être de son animal de compagnie !"

Qu'en est-il des risques liés à l'épidémie de Covid-19 ? L'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l'environnement) estime "très peu probable" la transmission du virus entre humains et animaux de compagnie. Une étude chinoise semble indiquer que les chats et les furets seraient sensibles au Covid-19 et que les chats pourraient s'infecter entre eux, comme l'explique Libération. Mais cette étude est à prendre "avec beaucoup de pincettes", précise le journal, car elle n'a pas encore été validée par la communauté scientifique, selon le protocole habituel.

Seules précautions à prendre : limiter les contacts avec votre animal si vous êtes malade, et bien vous laver les mains après vous en être occupé ou l'avoir caressé, pour qu'il ne transporte pas le virus dans le logement ou qu'un autre membre du foyer ne le contracte après l'avoir caressé à son tour. Rien, donc, qui ne justifie un abandon, ou n'empêche une adoption !

Ce site utilise Google Analytics.