Dans ce village, une drôle de pancarte alerte les touristes sur les bruits de la campagne

VILLAGE - À Saint-André-de-Valborgne, dans le Gard, le maire a installé une pancarte à l'entrée du village pour dissuader les touristes de se plaindre du chant du coq ou des cloches.

Régulièrement, la presse régionale se fait l'écho de néo-ruraux ou de touristes qui ne supportent plus le son des cloches de l'église à l'aube ou les bruits des animaux. Dernière affaire en date qui a fait grand bruit : le procès du coq Maurice, accusé de chanter trop fort et de gêner ses voisins.

Pour dissuader les plaintes, Régis Bourelly, le maire (Nouveau Centre) du village de Saint-André-de-Valborgne dans le Gard vient d'afficher une pancarte qui fait le buzz sur les réseaux sociaux.

De l'humour pour prévenir les touristes sensibles

Clochers qui sonnent, coqs qui chantent tôt ou bruits du tracteur, "si vous ne supportez pas ça, vous n'êtes pas au bon endroit". Voici le message que l'on peut lire sur la pancarte déposée par le maire, Régis Bourelly, à l'entrée de son village de 400 habitant-es.

Cette idée lui est venue après la visite de touristes parisiens incommodés par les bruits de la campagne. "Ils sont venus me voir parce que la cloche sonnait quinze fois, parce que le coq chantait, parce que les chiens du voisin aboyaient", a-t-il expliqué au micro de France Bleu.

Pour que le message passe, Régis Bourelly a publié vendredi 5 juillet une photographie de la fameuse pancarte sur Facebook. Celle-ci a fait réagir puisqu'elle a été partagée plus de 25 000 fois. Bien que le maire prévienne que l'on entre dans Saint-André de Valborgne à ses "risques et périls", c'est bien sûr avant tout un trait d'humour pour mettre en valeur les produits et les artisans locaux.

Une initiative qui devrait plaire au maire du Séjour en Gironde, qui souhaite inscrire les bruits de la campagne au patrimoine national !

Ce site utilise Google Analytics.