Un vieux chalet suisse transformé en magnifique demeure moderne

TRAVAUX - Se lancer dans des travaux de rénovation sans s'y connaître en bricolage, c'est possible !

Virginie et Bastien Confino recherchaient un vieux chalet à retaper dans les montagnes près de Lausanne (Suisse), proche de leur résidence principale, mais surtout au pied des pistes de ski afin d'y passer leurs week-ends avec leurs enfants. Ils sont tombés amoureux d'une vieille bâtisse datant de 1912 (d'où son nom), et surtout sur les balcons “en dentelles”.

Par contre, nous n'avions pas prévu de nous lancer dans une rénovation totale !” souligne Virginie. Effectivement, dans ce chalet de 150m2 répartis sur trois étages, dont une partie est laissée à l'abandon, tout est à refaire.

Virginie, qui est devenue décoratrice d'intérieur suite à ce chantier d'envergure, conseille à ceux qui souhaitent dans un projet similaire : “il faut être positif, avoir un brin de folie quand on n'y connaît rien du tout et surtout, être déterminé”.

Après avoir ausculté la charpente avec un artisan de la région, le couple s'est lancé dans la rénovation totale, du sol au plafond. Les deux apprentis bricoleurs ont donc “appris sur le tas avec l'aide de livres et Youtube !”.

Fiche de chantier

Ouvriers

Le gros oeuvre, terrassement, chauffage et plomberie ont été réalisé par des entreprises de la vallée. Le couple s'est occupé du reste : démontage complet, isolation, pose de vieux bois aux murs, fabrication de nouveaux planchers, pose de gaines, construction de parois, plâtre, peinture, décoration, etc ...

Durée des travaux

2 jours par semaine pendant 1 an et demi, sans compter les soirées dédiées à la recherche d'idées et de budget.

Budget

150 000 CHF (environ 140 500 €) "un budget assez faible en Suisse pour rénover un chalet de 150 m2" précise Virginie.

L'objectif principal de la rénovation “était de garder le plus possible ce qui était d'origine et de le marier à du contemporain” souligne Virginie. Quelques éléments de l'ancienne bâtisse subsistent d'ailleurs après les travaux : les portes, la pierre, le bois, et quelques meubles.

Dans chaque pièce, les matériaux viennent en priorité de la région. Le lambris par exemple a été remplacé par du vieux bois, qui provient de vieilles granges savoyardes.

Une grande entrée accueillante

La grande entrée a été conservée. Un des murs est paré d'environ 4000 rondins de bois de cinq centimètres. Chacun d'eux a été séché dans le four familial et collé un à un. Il a fallu 10 jours de travail pour mener à bien ce fameux mur boisé.

© L'entrée défraichie Le 1912

© L'entrée parée de 4000 rondins Myriam Ramel

Rénover sa maison tout en préservant le charme de l'ancien

La balustrade d'origine est conservée pour garder le cachet authentique de la maison, contrasté par la suspension et le parement mural blanc, plutôt modernes. Les luges, maintenant décoratives, ont été découvertes dans la cave lorsque les propriétaires ont acheté cette maison suisse.

© L'étage Le 1912

© Des luges dénichées dans la cave Myriam Ramel

Un espace jour désencombré et fonctionnel

Dans la salle à manger, la pièce a été désencombrée, pour laisser place à deux suspensions, quelques chaises métalliques et une grande table fabriquée par Bastien, pouvant accueillir jusqu'à 12 personnes. Petite particularité, “elle est enduite avec peinture de tableau noir sur le dessus pour les joueurs comme nous !” s'amusent les propriétaires.

© Côté salle à manger Le 1912

© Le nouvel espace déjeuner Myriam Ramel

Dans le salon, un espace devant le foyer de la cheminée a été aménagé, pour profiter de la chaleur, confortablement installé dans un fauteuil papillon. Le mobilier blanc et noir est réchauffé par le bois ancien.

© L'ancien salon Le 1912

© Un accueillant coin cheminée Myriam Ramel

Une cuisine d'aspect plus moderne

Côté cuisine, la façade des meubles a été remplacée par des matières et coloris plus modernes et joyeuse. La crédence reste identique, mais le plan de travail a lui été remplacé par un long plateau noir.

© L'ancienne cuisine Le 1912

© La nouvelle cuisine Myriam Ramel

Une salle de bain métamorphosée

La salle de bains a totalement été repensée : le meuble vasque a été réalisé avec d'anciennes poutres par Bastien, le propriétaire. Adieu la couleur vert canard des anciens carreaux ; l'association du bois, de l'ardoise et de l'émail blanc donne un ensemble chic pour le moins cocooning.

© La cuisine démodée Le 1912

© La nouvelle salle de bain Myriam Ramel

L'espace nuit scandinave

Les chambres, très minimalistes, ont toutes été rénovées dans un style moderne d'inspiration scandinave.

© Une des anciennes chambres Le 1912

© Une jolie chambre Myriam Ramel

© L'ancien débarras Le 1912

Les combles ont été transformés en chambre. Au fond, on aperçoit des détails ajourés dans la façade en bois qui ont été conservés en clin d'oeil au patrimoine ancien du chalet.

© Les combles avant travaux Le 1912

© Une jolie chambre sous les combles Myriam Ramel

Petit luxe : à l'extérieur, le potager a été transformé en terrasse, sur laquelle surplombe un bain suédois avec une vue sur les dents du Midi. Virginie nous confie : “nous nous régalons de l'utiliser tout au long de l'année, mais surtout au retour du ski, entourés de neige et la nuit sous le ciel étoilé !”.

Un petit séjour à la montagne dans ce chalet, ça vous tente ?

Ce site utilise Google Analytics.