Un étudiant en design invente un mini-sauna flottant qui peut s'installer partout

MICRO-ARCHITECTURE - En fin d'étude à l'université d'Art et Design de Lausanne, le Danois Trolle Rudebeck Haar a imaginé un mini-sauna flottant construit en bois local.

Imaginez un lac que vous connaissez bien, une belle journée de printemps et une ou deux personnes de votre choix, amis, amour, famille... Imaginez maintenant qu'entre deux brasses, vous avez la possibilité de vous relaxer dans un sauna en bois au beau milieu du lac. Vous y accédez par une petite échelle et vous vous asseyez sur un banc face au paysage. Pas mal, comme projet de week-end.

C'est un peu ce rêve, son rêve, qu'a réalisé Trolle Rudebeck Haar, ancien étudiant de l'université d'Art et Design de Lausanne. "Après avoir vécu en Finlande quelque temps et expérimenté la culture du sauna là-bas, je voulais fabriquer mon propre sauna et explorer le thème de la micro-architecture", raconte le jeune homme à Deezen dans une interview. Construit en préfabriqué sur une surface de 2,2 m2, son projet de sauna - baptisé Löyly - mêle donc minimalisme, design et immersion dans la nature.

Une porte coulissante comme un shōji japonais

Avec sa structure en bois, un pin Douglas suisse en provenance d'une scierie locale et traité à l'huile de teck, le sauna épouse parfaitement son environnement. Mieux, il entre en connexion avec lui grâce à une porte vitrée et nervurée qui coulisse à la manière des shōji japonais. Non seulement ce système fait gagner de la place, mais il est parfaitement hermétique.

A l'intérieur, on trouve le strict essentiel : un banc pour trois personnes maximum, un poêle à bois et quelques bûches. La structure, qui peut être démontée et réassemblée, est située sur une plateforme qui fait office de ponton, sur laquelle une petite échelle en acier a été accrochée. Force est d'avouer que les jolies clichés pris par le photographe indépendant Noé Cotter donnent envie de tester !

© Noé Cotter
© Noé Cotter

A terme, Trolle Rudebeck Haar aimerait que son projet devienne évolutif. Toujours pour Deezen, il raconte : "J'imagine que ça pourrait s'utiliser pour des événements éphémères, des festivals et de l'aménagement urbain. Je souhaite que l'échelle reste petite malgré tout, pour que la partie sauna soit toujours une expérience cosy et intime."

Avec une telle modularité et une flottabilité à toute épreuve (Löyly peut flotter sur un étang, un lac, un port, une lagune...), nul doute que ce projet d'étudiant pourrait trouver des débouchés divers et variés. De là à imaginer le développement d'un sauna portatif que vous transporterez sur le toit de votre voiture, il n'y a qu'un pas, ou presque...

Ce site utilise Google Analytics.