Tristan Auer, créateur de l'année M&O : “Avant le style, le confort est la finalité de mon métier”

RENCONTRE - Le célèbre designer et architecte d'intérieur nous livre sa vision du confort, thème de Maison et Objet 2017, salon incontournable des professionnels de la déco.

Comment peut-on définir le confort ? Qu'est ce qui rend un intérieur confortable ? À l'occasion du Salon Maison et Objet 2017, nous avons pu rencontrer Tristan Auer, architecte et designer, élu Créateur de l'année. Ses réalisations récentes, comme les hôtels des Bains ou du Crillon (deux palaces parisiens), lui ont forgé une renommée internationale.

Habitué à réinventer des hôtels particuliers ou des palaces de luxe, celui qui revisite le style classique à la française nous a livré son avis sur la question du confort, thème à l'honneur du salon cette année.

© Hôtel de Crillon, Paris, rénové récemment par Tristan Auer Philippe Garcia

Le thème du salon Maison & Objet cette année, c'est le confort. Qu'est-ce que le confort vous évoque, vous qui êtes architecte et designer ?

Le confort est primordial. C'est déjà ce qui se ressent sans se voir, donc c'est la finalité de mon métier. Avant le style, avant tout le reste, c'est mon seul but.

Il y a le confort technique, avoir des pièces bien chauffées, avoir un toit... En design, comment cela se traduit-t-il ?

Effectivement, le confort ressenti, comme la température, les courants d'air, la lumière... c'est un peu abstrait.

Le contact, c'est vraiment quelque chose d'important dans le design, et c'est une appréhension beaucoup plus concrète du confort. Ce que l'on touche, quand on est assis sur quelque chose... Et tout cela s'essaie ! Dans un magasin par exemple, on s'assoit sur le canapé pour voir s'il est confortable ou non.

Se sentir bien chez soi implique de réfléchir à comment l'on vit chez soi, aux habitudes que nous avons dans notre maison. Est-ce que pour vous cela fait aussi partie du confort ?

Bien sûr, c'est primordial. Je me décris un peu comme un tailleur qui réalise des projets sur-mesure pour mes clients, donc il faut que je comprenne leur manière de vivre pour décrypter leur besoin de confort, le ciseler pour eux au plus juste.

Quels sont pour vous les formes, les matières, les matériaux qui sont associés au confort ?

Il n'y en a pas vraiment. Le confort, varie en fonction de chacun. C'est à l'issue d'une petite étude, d'un entretien, que l'on peut définir ce dont ont besoin les gens.

Et puis de manière générale, nous avons besoin de choses différentes en fonction des moments de la journée. Nous n'avons pas les mêmes humeurs entre le matin et l'après-midi, seuls ou avec des amis. Là aussi, il faut offrir une palette, une variation assez souple de solutions.

Vous rénovez aussi bien des logements de particuliers que des hôtels. Est-ce que l'on voit des différences dans les notions de confort attendu ?

Les attentes sont assez similaires. Les gens veulent du calme, des espaces où il peut régner une réelle harmonie dans les relations humaines, une pureté, beaucoup de lumière. C'est une ligne directrice qui traverse tous les projets que je réalise.

© Tristan Auer cabinet

Dans vos réalisations, la couleur semble être un paramètre important. Comment et pourquoi l'utiliser par touches dans vos réalisations ?

L'intervention de la couleur permet de rythmer les espaces. Il y a des endroits qui méritent plus de calme, des choses plus harmonieuses, moins contrastées. Tout à coup, utiliser la couleur dans une autre pièce pour relancer et dynamiser l'atmosphère générale de l'appartement ou la maison, je trouve que c'est bien.

Par exemple, lorsqu'on passe dans un couloir, une cage d'escalier, on peut y mettre une couleur un peu plus forte. On passe devant quelques secondes dans la journée, mais ça suffit pour réveiller, et cela fait plaisir.

Et puis, la couleur est aussi le support de beaucoup d'oeuvres d'art. Sur un mur peint, cela permet une jolie mise en scène d'objets ou de tableaux par exemple.

© Tristan Auer cabinet

Vous avez une passion pour les voitures anciennes. Est-ce que cela a une influence sur votre travail ?

Il parait que oui, j'ai cette passion (rire). Effectivement, quand j'ai créé la marque Cartailoring, j'ai découvert que tout ce que j'étais en train de développer dans les intérieurs de maisons ou d'hôtels pouvaient s'adapter totalement à l'intérieur d'une voiture. Il y a un lien intime entre les deux univers. Les harmonies, la pluralité des matières.

Et sinon, quelles sont vos sources d'inspiration ?

Je n'ai jamais réussi à les déterminer. Tout dépend du sujet, de l'endroit, du projet. J'aime essayer de nouvelles pistes, être curieux, aller vers les choses où je n'ai pas forcément l'habitude d'aller. J'essaie des choses.

Nous vous avons parlé du confort car c'est le thème du salon cette année. Si vous deviez choisir un thème de votre choix pour l'année prochaine, quel serait-il ?

L'harmonie, qu'est-ce que l'harmonie ? C'est un beau sujet je trouve.

Ce site utilise Google Analytics.