Tous les signes qui montrent que cette annonce immobilière est une arnaque

VIGILANCE - Le prix du loyer, la façon de payer la caution, les photos... Voici tous les éléments qui devraient vous mettre la puce à l'oreille.

À la recherche de votre nouveau cocon, vous tombez sur une petite annonce qui semble être la perle rare. Un magnifique deux pièces, situé dans le quartier de vos rêves, pour un loyer défiant toute concurrence.

Mais êtes-vous certain-e qu'il ne s'agisse pas d'une arnaque ? Voici les éléments qu'il faut vérifier pour éviter de vous faire avoir !

Les indices à vérifier sur l'annonce d'un logement pour savoir s'il s'agit d'une arnaque

  • Un prix trop bas par rapport au marché

Vérifiez si le bien présenté et son prix sont cohérents. N'hésitez pas à comparer avec les autres logements disponibles sur le marché. Un deux pièces de 40 m2 loué 500 euros à Paris ? Ne rêvez pas, le propriétaire ne va pas louer à perte. Soit celui-ci s'est trompé dans le prix, soit le bien n'existe pas !

  • Les coordonnées du propriétaire sont suspicieuses

Préférez les annonces de particuliers qui comportent un numéro de téléphone, ainsi, vous pourrez les contacter directement, un appel peut être rassurant.

Si vous avez un doute, certains sites comme signal-arnaques.com répertorient les adresses mails dont il faut se méfier.

  • Les photos sont trop belles pour être vraies

Le bien est présenté avec des photos sans doute prises par un photographe. Il ne s'agit pas d'une annonce postée par un professionnel de l'immobilier ? Êtes-vous certain-e qu'il s'agisse d'images authentiques ?

Pour le vérifier, une petite manipulation peut vous aiguiller : si vous utilisez le navigateur Chrome, faites un clique-droit sur la photo et sélectionnez "Rechercher une image avec Google". Vous verrez peut-être celle-ci apparaître sur d'autres sites, comme sur une annonce de location saisonnière... Rien à voir avec la choucroute donc.

Quelques précautions à prendre lors du contact avec le propriétaire

Vous décidez de prendre contact avec le propriétaire pour organiser une visite du bien.

N'hésitez pas à l'appeler, pour avoir un contact direct et convenir d'un rendez-vous. Vous pouvez aussi envoyer un mail pour demander plus d'informations.

  • Dialoguer par mail avec un potentiel propriétaire

N"hésitez pas à poser plusieurs questions, ainsi, le propriétaire ne pourra vous envoyer une réponse type. Surveillez aussi les fautes d'orthographe... Si l'annonce est rédigée dans un français parfait et que la personne qui vous répond en langage sms, c'est qu'il y a sans doute anguille sous roche !

Surveillez la réponse de celle ou celui que vous contactez. Par exemple, les arnaqueurs vont directement vous demander des informations très précises et très personnelles. Leur but si vous leur répondez ? Utiliser vos données pour usurper votre identité. Voici un exemple de réponse dont il faut se méfier :

Dans ce cas, soyez prudent-e et n'envoyez pas vos informations. Nous avons tenté l'expérience, en remplissant le questionnaire, et voici ce que l'on nous a répondu :

N'envoyez pas d'argent sans avoir vu l'appartement

Que recherchent surtout les arnaqueurs avec leurs petites annonces ? Que vous leur donniez de l'argent ! L'une des techniques les plus connues est celle du mandat cash ou du Paypal. On vous demande d'envoyer de l'argent sous la forme d'un virement, qui ne nécessite pas de compte bancaire. La transaction est difficilement traçable et compliquée à dénoncer lorsqu'elle est frauduleuse. Alors si on vous demande de l'argent avant d'avoir visité le bien et d'avoir signé le contrat de location, refusez !

Attention, il existe aussi une autre arnaque, encore plus poussée. Le faux propriétaire va même jusqu'à louer un appartement saisonnier, vous faire visiter le logement et vous faire signer un bail. Mais tout est faux et les chèques que vous aurez transmis iront directement dans la poche de l'escroc. Pour avoir la certitude que le logement que vous visitez est celui que vous pourrez louer, faites une rapide recherche sur Internet, à la recherche d'annonces sur des sites type Airbnb. Vous pouvez aussi demander au propriétaire une copie de sa taxe foncière.

À retenir :

Méfiez-vous des annonces trop alléchantes (trop belles photos, prix trop bas).
Contactez le propriétaire par téléphone ou par mail, en posant toutes sortes de questions.
N'envoyez jamais vos pièces d'identité, vos renseignements personnels avant la visite.
N'envoyez pas d'argent avant la signature du bail.

Ce site utilise Google Analytics.