Construction : voici la recette pour réaliser un enduit de finition 100 % écolo avec de la terre et du carton

AUTOCONSTRUCTION - L'enduit terre a beau être écologique, il est fabriqué avec du sable, une ressource rare. Mais il est possible de remplacer le sable avec du carton de récupération !

Si vous voulez construire une maison écologique, saine et pas chère, enduire vos murs avec de la terre est une très bonne idée. Avec la technique que nous vous présentons ici, c'est possible, quelque soit la nature de vos murs (bois-paille recouvert d'un enduit de corps en terre, parpaings, moellon, briques, plaques de plâtres…) et c'est à la fois bien plus simple, et plus esthétique qu'on pourrait le croire.

Nous avons rencontré l'architecte Frédéric Denise, d'Archipel Zéro, sur un chantier participatif. Il nous a montré la technique qu'il a mise au point pour l'enduit de finition des murs d'un bâtiment écologique à Stains, en Ile-de-France.

Un enduit terre-carton pour préserver les ressources de sable

Habituellement, pour faire de l'enduit terre, il faut ajouter du sable à l'argile, pour éviter que l'enduit ne se fissure avec le temps. Mais le sable est une ressource rare, dont l'extraction en mer occasionne de gros dégâts écologiques. Il reste malheureusement très utilisé par le secteur de la construction.

Le sable peut être remplacé par de la fibre végétale, comme du lin ou du chanvre. Frédéric Denise a donc eu l'idée de remplacer le sable par de la cellulose, qui est aussi une fibre végétale, extraite du carton… de récupération. Il s'agit tout simplement de cartons de déménagement non blanchis, sans trop d'impression, pour une composition la plus brute et écologique possible.

Différents dessins sur de l'enduit terre. © Joanne Girardo

En plus d'être récup' et non polluant, l'enduit de finition terre-carton a aussi l'avantage d'être plus facile à appliquer qu'un enduit en terre classique. “Il ne colle pas sur les mains, mais il colle sur tout le reste, donc il est très facile à étaler à main, contrairement à l'enduit terre-sable qui doit être étalé à la truelle”, précise Frédéric Denise.

Impossible de vous tromper, si vous appliquez trop d'enduit ou si ce n'est pas assez lisse, il suffit de mouiller et d'étaler à nouveau à la main. L'enduit terre-carton permet également de réaliser très facilement de beaux effets, en dessinant avec les doigts ou faisant des empreintes de feuilles par exemple.

Empreinte de feuille sur un mur. © Joanne Girardo

Mode d'emploi pour fabriquer un enduit terre-carton

Vous pouvez utilisez la terre de votre jardin, ou celle que vous avez creusée pour le chantier de votre maison. Pour cela, il faut simplement aller la chercher en-dessous de 30 cm de la surface et vérifier qu'elle a la bonne composition, suffisamment argileuse, comme nous l'expliquons dans cet article. Sinon, vous pouvez en acheter à bas prix dans une briqueterie par exemple.

Si vous n'avez pas de carton, vous pouvez utiliser tout type de papier (journaux, magazines, annuaires…). “Mais c'est moins écologique que le carton à cause des encres, on ne pourra pas remettre l'enduit dans la nature en fin de vie”, précise Frédéric Denise.

Quelle quantité de carton et de terre utiliser ? “Cela dépend de la terre et de son taux d'argile, explique Frédéric Denise. Il faut faire des essais. Dans notre cas c'est 3% du poids sec de carton et 97 % de terre, mais cela correspond en volume à 1/3 de pâte de carton mouillé et 2/3 de terre.”

Compter 10 L d'enduit pour enduire 1 m2 de mur sur un 1 cm d'épaisseur.

© Joanne Girardo

Voici les différentes étapes :

  • Commencez par tamiser la terre de façon assez fine. Pour un enduit de finition de 6 mm d'épaisseur, Frédéric Denise conseille une granulométrie de 2 mm maximum.
  • Faites tremper le carton dans de l'eau pendant au moins une nuit, puis déchirez-le à la main en petits morceaux et malaxez-le, toujours à la main, pour en faire de la pâte de cellulose.
  • Mélangez la terre tamisée à la pâte de cellulose, pour obtenir une “pâte à modeler”.
  • Roulez une boule de cette pâte dans votre main, et étalez-là avec la paume ou la tranche de la main (pas les doigts) sur votre mur.
  • Si vous voulez, vous pouvez lisser encore plus, avec une grande et une petite lisseuse.
  • Réalisez les motifs de votre choix, en créant des empreintes ou en dessinant, ou laissez la surface brute.
  • Laissez sécher.

Pour aller plus loin, découvrez dans cette vidéo comment Frédéric Denise a conçu un bâtiment bioclimatique avec des matériaux de récupération :

Ce site utilise Google Analytics.