Pour les sauver de l'abattoir, parrainez un petit cochon ou une poule !

SOLIDARITÉ - Pas besoin d'avoir un jardin pour sauver les animaux, vous pouvez aussi aider les refuges en faisant des dons.

On connaît les poules réformées. Ce sont ces poulettes, qui, après avoir pondu beaucoup d'œufs, sont destinées à l'abattoir. Pour les sauver d'une mort certaine alors que ces poules ne sont pas très âgées, certaines associations ou structures proposent aux particuliers de les adopter. Par exemple, dans un restaurant près de Toulouse, on peut repartir avec une poule en échange de deux repas !

Mais qu'en est-il des autres animaux ? L'association Liberty, dans le Rhône, recueille des cabris destinés à l'abattoir. Mais dans ce cas, il faut avoir de la place dans le jardin pour accueillir un animal ! Le refuge Groin Groin, lui, a imaginé un autre dispositif afin, notamment, de sauver des cochons.

Parrainer un animal pour lui sauver la vie

Ron, Fantômette, Fladaga Jones... Le refuge, constitué de trois fermettes, a accueilli pas moins de 2 000 animaux depuis son ouverture en 2015. Aujourd'hui, des dizaines d'espèces sont encore présentes dans les lieux, ce qui occasionne de nombreux frais, pour la nourriture ou encore les soins. C'est ici que le rôle du parrain ou de la marraine est important : les dons permettent de faire fonctionner le refuge et de proposer des conditions de vie dignes aux animaux.

L'idée est de réunir assez de parrains et marraines pour couvrir 100 % des coûts d'un animal au refuge et ainsi permettre au refuge d'avoir la capacité financière d'ouvrir de nouvelles places au refuge pour d'autres rescapés.

Refuge Groin-Groin

Le parrain ou la marraine peut choisir de donner une fois ou tous les mois via la plateforme de parrainage. Comme le stipule la loi, ce don est déductible d'impôts à 66 %. Et on peut rendre visite à sa filleule ou son filleul au refuge lors de journées spécialement organisées.

Pour celles et ceux qui ont la chance d'avoir un jardin chez eux, vous pouvez choisir d'adopter un animal chez vous. Voici nos conseils pour accueillir une poule.

Ce site utilise Google Analytics.