Peut-on semer des graines même si ça n'est pas la saison ?

POTAGER - Sur les sachets de graines, on trouve des instructions de culture. Mais doit-on forcément les respecter pour obtenir de beaux légumes ?

Sur votre petit sachet de tomates, il est inscrit que vous pouvez semer les graines de mars à avril. Pas de chance, la date est largement dépassée. Une question vous taraude : pouvez-vous encore les mettre en terre et espérer en récolter quelque chose ?

Ça peut fonctionner... mais n'espérez pas trop

"Quand on achète des graines, les variétés ont été sélectionnées pour garantir au jardinier une récolte", explique Denis Berger, formateur en permaculture et créateur de l'association Loessence. En clair, les instructions écrites sur les paquets vous garantissent (presque) d'avoir de bons légumes à déguster.

Mais ces graines exigent de la lumière, de la chaleur et de l'eau pour grandir. Leurs besoins et la période de semis indiquée sur le paquet correspondent à ce que la nature et la météo leur offrent chaque mois. Comme cela est bien fait !

Reprenons l'exemple de votre semis de tomate. Il aura besoin de la lumière du printemps pour se développer, et de la chaleur de l'été pour faire mûrir ses fruits. Si vous le semez trop tôt, alors la plante n'arrivera pas à grandir, et si vous le semez trop tard, les tomates ne muriront jamais.

D'autres plantes, comme nous l'explique Denis, vont grandir trop vite si vous les plantez trop tard dans la saison. En effet, leur but premier n'est pas de nous nourrir, mais de se reproduire. Plantée tardivement, la carotte, par exemple, va tout faire pour fleurir le plus rapidement possible et attirer les pollinisateurs. Sa racine, que nous mangeons, ne se sera pas assez développée pour la déguster... Dommage !

"Oui, mais certaines personnes sèment les graines en serre bien avant ou bien après les dates indiquées sur les sachets...", pensez-vous. Mais ces cultures sous serre demandent beaucoup plus d'entretien. Il faut notamment créer une source de lumière et de chaleur, ce qui entraîne des coups énergétiques élevés.

Bien sûr, rien ne vous empêche d'essayer des méthodes alternatives, en construisant en prévoyant un poulailler accolé pour chauffer votre serre, ou en utilisant la technique de la couche chaude. Consultez à ce sujet notre article sur les serres aménagées en permaculture.

En attendant, pour bien vous occuper de votre jardin, retrouvez notre calendrier du potager mois par mois !

Ce site utilise Google Analytics.