Retour de la consigne, obsolescence... comment la loi anti-gaspillage pourrait vous impacter ?

RECYCLAGE - La secrétaire d'État à la Transition écologique a présenté son projet de loi pour lutter contre le gaspillage et dynamiser l'économie circulaire. Parmi les mesures envisagées, la consigne des bouteilles en plastique et un indice de réparabilité.

Mercredi 10 juillet 2019, la secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a présenté en Conseil des ministres un projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.

Cette loi, qui devrait arriver devant le Parlement à l'automne, comprend plusieurs volets et vise notamment à mettre un terme au gaspillage, à améliorer la collecte de déchets mais aussi mieux informer les consommateurs, nous apprend Le Monde.

Elle s'adresse aux entreprises et aux professionnels, du secteur du BTP notamment, en les contraignant à mieux gérer les déchets et matériaux de chantiers. Mais cette loi concerne aussi les particuliers. Voici comment elle pourrait impacter votre quotidien.

Une information complète et fiable sur les équipements électroniques et l'ameublement

Ce qui pourrait changer pour vous : les producteurs et vendeurs devraient fournir aux consommateurs des informations claires sur la disponibilité des pièces détachées des équipements électroniques et de l'ameublement. Cela éviterait de choisir des produits impossibles à réparer en cas de problème.

Un indice de réparabilité pour aider le consommateur

Ce qui pourrait changer pour vous : un indice de réparabilité devrait apparaître sur les équipements électriques et électroniques, pour permettre au consommateur de choisir un appareil facilement réparable.

Le logo Triman obligatoire et visible

Ce qui pourrait changer pour vous : dès lors que le logo Triman est affiché sur un produit, cela signifie que ce dernier doit être trié. Cette mesure n'est pas nouvelle mais sa présence deviendrait obligatoire sur tous les produits, et il devrait s'accompagner d'informations sur la façon de trier le produit (reprise en magasin, poubelle jaune...), sous peine d'amende.

© Droit réservés

Le retour de la consigne

Ce qui pourrait changer vous : un comité de pilotage doit faire des recommandations cet automne pour déterminer quels emballages devraient être concernés et comment serait mise en place cette mesure. Mais le retour de la consigne a pour but d'augmenter le taux de recyclage du plastique pour passer à 100 % de plastique recyclé en 2025. Si vous souhaitez en savoir plus sur la consigne des bouteilles en plastique, jetez un œil à cet article !

Ce site utilise Google Analytics.