Nicolas Hulot annonce 4 nouvelles mesures pour la transition énergétique : êtes-vous concerné-es ?

ÉCOLOGIE - Coup de pouce pour changer de chaudière, chèque énergie pour régler ses factures de chauffage... Découvrez ce que propose le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Mis à jour le 17 septembre 2018 - Le CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique) ne sera pas transformé en prime en 2019 comme annoncé précédemment. François de Rugy, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, l'a confirmé à l'AFP, comme le rapporte Batinfo. Une prime aurait pu être touchée dès le début des travaux, contrairement au crédit d'impôt. Le CITE est donc reporté tel quel pour un an.

Dans un entretien accordé le 18 septembre au journal Libération, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, vient d'annoncer les "quatre premières mesures concrètes" du plan climat qui, selon ses mots, devrait permettre "à tous les Français, et en priorité aux plus modestes, de participer à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l'air".

Le chèque énergie étendu à toute la France

Après avoir été expérimenté dans quatre départements, le chèque énergie va être développé sur l'ensemble du territoire. "Il devrait permettre d'aider quatre millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d'énergie", souligne Nicolas Hulot.

Alors que son accès est pour le moment jugé "complexe et dissuasif", il sera versé automatiquement, "selon un barème allant de 48 à 227 euros par an".

Nicolas Hulot promet également une revalorisation dès 2019 : "il passera à 200 euros par an en moyenne".

Pour plus d'informations sur le chèque énergie, rendez-vous sur le site internet dédié.

Le crédit d'impôt transformé en prime

Autre mesure prévue pour 2019 : la transformation du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), qui permet aux particuliers de financer notamment des travaux d'isolation dans leur logement.

Pour l'heure, "le crédit d'impôt n'est versé que plusieurs mois après l'achèvement des travaux, puisque les impôts sont payés l'année suivante", explique Nicolas Hulot. Il prévoit donc de le "transformer en prime, versée dès que les travaux seront achevés".

En attendant, "le CITE sera reconduit et son périmètre adapté".

Un coup de pouce pour changer de chaudière au fioul

Nicolas Hulot annonce une nouvelle prime dans le cadre des certificats d'économie d'énergie, qui permetteront aux particuliers d'économiser sur les travaux de rénovation énergétique.

Les ménages aux moyens les plus modestes pourront prétendre à une prime allant jusqu'à 3000 € pour le remplacement de leur chaudière à fioul, à condition de passer aux énergies renouvelables comme le bois ou les pompes à chaleur.

Prime à la conversion des vieux véhicules

Cette dernière mesure concerne celles et ceux qui veulent se séparer d'un vieux véhicule polluant au profit d'une voiture thermique à faible émission de CO2.

partir de 2018, la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001", détaille Nicolas Hulot.

Et pour celles et ceux qui préféreraient les véhicules électriques "la prime à la conversion sera de 2 500 euros", ajoute-t-il.

En attendant la mise en place de ces mesures, consultez notre article sur les aides à la rénovation énergétique auxquelles vous avez droit.

Ce site utilise Google Analytics.