Les masques jetables pourraient être réutilisés après lavage

MASQUE - Après 10 lavages en machine à 60 °C, les masques chirurgicaux gardent apparemment d'excellentes capacités de filtration selon l'UFC-Que choisir et certains chercheurs.

D'après certaines estimations, 75% des masques jetables finiraient dans la mer ou dans des décharges. Dans un tel contexte, la question de leur possible réemploi est devenue centrale. L'UFC-Que choisir vient de publier les résultats de son dernier test concernant les masques à usage unique. Alors qu'il est recommandé de les porter une seule fois avant de les jeter, ils seraient toujours efficaces et utilisables après 10 lavages à 60°C.

Un constat que faisait déjà l'enseignant-chercheur Philippe Vroman, spécialiste du textile, en septembre dernier. Dans une interview à France Bleu, il défendait le lavage des masques jetables en expliquant que "même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, ce masque reste plus efficace que les autres". Un point qui fait encore débat dans la communauté scientifique, même si cette nouvelle étude vient appuyer les premiers éléments dont on disposait.

Laver les masques jetables pour les réutiliser

L'association de consommateurs a testé trois masques en papier, achetés chacun dans une enseigne différente. Ceux-ci ont ensuite été lavés 10 fois, subissant tout autant de passages au sèche-linge et de repassages doux au plus faible réglage du fer. Résultat : chacun des masques est toujours aussi efficace quant à la filtration des microparticules. Ils seraient même plus efficaces que des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA, et ce malgré les multiples lavages (leurs capacités de filtration sont maintenues à un niveau suffisant pour un usage grand public : plus de 95 ou 98 % des particules de plus de 3 µm).

D'après UFC-Que Choisir les brides élastiques ne se détériorent pas et le papier feutre légèrement, mais sans conséquence sur son efficacité. En outre, la respirabilité n'est pas altérée par les lavages. Reste à savoir au bout de combien de lavages il est recommandé de jeter le masque, car le matériel reste fragile malgré tout.

Beaucoup de voix s'élèvent ainsi contre cette pratique avant que d'autres études ne soient conduites, ne serait-ce que parce que le statut légal du masque jetable est encore aujourd'hui celui d'un dispositif médical à usage unique.

Une possible bonne nouvelle pour la planète et pour le porte-monnaie

"Contrairement aux consignes officielles, la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances, y compris après passage au lave-linge", conclut l'UFC-Que Choisir. Une bonne nouvelle pour les particuliers, qui dans la pratique portent souvent leurs masques au-delà du nombre d'heures indiquées.

Si l'on prend le réflexe de laver son masque jetable à 60°C après l'avoir utilisé 4 heures de suite comme préconisé, et si on le porte en suivant les consignes sanitaires officielles, alors ils reviennent moins chers à l'achat qu'un masque en tissu par exemple, et conservent leur pouvoir de filtration.

Pour l'environnement, la réutilisation est également salutaire, les masques chirurgicaux étant constitués de plastiques non recyclables. Aussi, certains perdront peut-être leur mauvaise habitude de le jeter dans la nature... Sinon, pour être sûr-e de pouvoir recycler votre masque, optez pour la version fait-main en tissu, c'est ce que recommandent d'ailleurs les médecins, pour qui le masque chirurgical jetable doit d'abord servir aux professionnels de la santé et aux malades.

Ce site utilise Google Analytics.