Les odeurs et les bruits de la campagne intégrés au patrimoine sensoriel français

RÉGLEMENTATION - Cocorico, le coq du village pourra continuer de chanter, n'en déplaise aux voisins.

Vous vous souvenez de cette histoire, où des voisins avaient porté plainte parce que le coq Maurice chantait trop fort le matin ? Ce genre de problème ne risque plus d'arriver... car le Sénat vient d'adopter un texte visant à "protéger le patrimoine sensoriel des campagnes". En clair, il est désormais impossible de s'ériger contre ce qui fait l'âme de la campagne.

Protéger le son et l'odeur des campagnes

Les cloches, les grenouilles et les cigales pourront alors continuer de rythmer le bruit de la campagne, quand les odeurs d'étable ou de crottin de cheval viendront charmer nos narines, n'en déplaise à certains.

Ce texte permettra aussi de désamorcer les contentieux entre voisins. Et si vous avez peur de déménager, suivez notre guide pour s'installer à la campagne sans passer pour des affreux bobos !

Ce site utilise Google Analytics.