Les différents types de chauffage au bois : comment faire le bon choix ?

CHAUFFAGE - Pas facile de s'y retrouver parmi les modèles de chauffages à bois. Du bon vieux feu de cheminée au poêle à bois ultra moderne, petit tour d'horizons des différents appareils.

Le chauffage à bois plait de plus en plus pour son rendement efficace et rentable grâce au bois, une énergie renouvelable, contrairement au gaz ou au fuel.

Voici quelques pistes d'explications pour vous faire découvrir d'autres solutions, moins polluante que la traditionnelle cheminée à foyer ouvert.

Le poêle à bûche/au bois

Très esthétique, le poêle à bois est avant tout, particulièrement performant. Son rendement étant élevé, il peut servir à la fois de chauffage d'appoint mais fonctionne aussi très bien en tant que chauffage individuel.

Comme son nom l'indique, il s'alimente en bûches. Un élément à prendre en considération donc, car à cause de leur poids, il peut être difficile de les transporter. Mais rien ne remplace le plaisir d'avoir une flamme visible, surtout quand l'hiver approche !

L'avantage c'est qu'il nécessite très peu d'entretien, contrairement au poêle à granulés, car il n'est pas équipé d'un système électrique. De plus, il émet très peu de cendres.

Un poêle à bois est facile à installer mais nécessite un conduit d'évacuation, essentiel pour votre sécurité et votre confort. Installer une plaque de protection sur le sol voire votre mur renforce par mesure de sécurité est “chaudement” conseillé.

Pour les indécis, voici une vidéo comparative entre les poêles à bûche et les poêles à granulés :

Le poêle à granulés

Le poêle à granulé est de plus en plus prisé, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'il offre en général un très bon rendement thermique, compris entre 85 et 95 contre 75% pour le poêle à bûche. D'autre part, car il s'alimente en granulé (ou pellet), combustible composé de sciure de bois compactée, beaucoup moins lourd que des bûches !

Sa caractéristique principale c'est l'autonomie. En effet, un poêle à granulés dispose d'une autonomie de 12 à 72h en fonction du modèle que vous aurez choisi. De plus, la possibilité de programmer les horaires de chauffage font de ce poêle un outil fort pratique !

Le poêle à granulés peut être utilisé comme chauffage principal s'il est associé à un système de canalisations afin d'acheminer l'air chaud dans toute la maison.

En revanche, il demande plus d'entretien que le poêle à bûches à cause de son système automatisé mais aussi du cendrier, qu'il faut veiller à vider régulièrement.

La cheminée à foyer fermé

Par opposition à la traditionnelle cheminée à foyer ouvert, la cheminée à foyer fermé dispose d'une vitre ou d'une porte qui ferme le foyer. Il faut toutefois disposer d'un conduit de fumée pour pouvoir l'installer.

Contrairement à l'insert, une cheminée à foyer fermé ne peut être réalisée à partir d'une cheminée à foyer ouvert, il faut la remplacer.

La façade et l'habillage donnent l'impression d'avoir une vraie cheminée dans sa pièce, alors qu'elle n'a qu'un usage décoratif. Elle est pourtant 6 à 7 fois plus performante qu'une cheminée classique.

Comment cela fonctionne ? L'air de la pièce est aspirée par les parois internes et réchauffé au contact de l'appareil.

Pour en savoir plus, voici un sujet de la Quotidienne (France 5) sur les cheminées à foyer fermé :

Les inserts

Les inserts, eux, sont installés sur une cheminée neuve ou existante. Ils sont faits d'un bloc de fonte qui s'encastre et doté d'une façade en vitro-céramique. Tout comme les poêles, vous en trouverez à bûches ou à granulés.

Poser un insert va vous permettre d'augmenter le rendement de votre cheminée. Il aspire et réchauffe l'air ambiant grâce aux parois internes de l'appareil avant de recracher l'air chaud dans la pièce. Attention à bien penser à fermer la porte, car il ne fonctionne qu'une fois que celle-ci est fermée ! Si la porte est ouverte, votre cheminée fonctionnera comme une cheminée à foyer ouvert, avec un rendement de 10 à 15%.

Si vous souhaitez en faire votre chauffage principal, il est nécessaire d'installer un kit de redistribution pour répartir la chaleur dans tout votre logement.

© Westhoff - iStock

La chaudière à bois

Cette solution de chauffage est très rentable mais elle nécessite beaucoup de place et d'avoir un accès d'eau chaude. Si vous n'en avez pas, il faut se procurer un ballon de stockage.

Le principe c'est de faire brûler le combustible dans la chaudière. Ensuite, les calories seront transmises du générateur aux émetteurs de chaleur, comme un radiateur ou un plancher chauffant par exemple. Tout cela par l'intermédiaire d'un système central de chauffage.

Si elle est à granulés, la chaudière est automatique, en revanche, la chaudière bois bûches est une chaudière manuelle, ce qui veut dire qu'il faudra la recharger manuellement pour assurer la production de chaleur. Un seul remplissage par jour est à prévoir.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Le grand retour du chauffage au bois !

Ce site utilise Google Analytics.