La ville de Roubaix a créé une carte interactive pour rendre hommage à son matrimoine

MATRIMOINE - Grâce à sa carte interactive qui met à l'honneur son matrimoine, Roubaix rend hommage aux femmes qui ont marqué l'Histoire.

Moins connu que le patrimoine, le matrimoine, représente l'héritage culturel légué par des générations de femmes au fil du temps.

On se souvient de l'initiative de ces 7 étudiantes de l'École du Louvre qui avaient lancé en 2019 une carte interactive pour valoriser le matrimoine à Paris. Et c'est au mois de septembre 2020 que la mairie de Roubaix a lancé la sienne.

Dans la ville, des noms sont associés à des rues, des bâtiments, infrastructures et commerces roubaisiens. Et derrière chaque nom, se trouve une femme. Artistes, ouvrières, militantes, ou commerçantes, elles ont marqué l'Histoire ou l'histoire de Roubaix. Sur une carte mise en ligne et accessible à tous, pour chacune d'entre elles, vous retrouverez une fiche qui raconte leur vie.

© Street View Roubaix / © carto.ville-roubaix.fr

Découvrir les figures féminines oubliées

Pour la mairie de Roubaix, mettre en avant le matrimoine roubaisien permet de promouvoir ‘'une société constituée d'un héritage commun, mixte et égalitaire''. La directrice de la mission médiatique, Murielle Chochois souhaite que les écoles, les associations ou toute personne intéressée se serve de cet outil pour ‘'découvrir le parcours de ces figures féminines qui ont marqué Roubaix''.

Pour ce faire, un long travail de recherche a été nécessaire pour récupérer une base d'informations de qualité. Chloé Hoguais, alors étudiante stagiaire pendant la création la carte, a travaillé sur des documents historiques et d'archives.

‘'Ça n'a pas été facile car pour certaines femmes, leurs actions n'étaient même pas relayées dans les médias de l'époque. C'était donc parfois compliqué de trouver des informations sur leur vie'', raconte-t-elle.

‘'Ce qui m'a le plus étonné, c'est que lorsqu'il y avait une parution sur une d'entre elles, on ne donnait jamais directement son nom, on disait que c'était la femme d'un tel'', ajoute Chloé.

Ce projet est voué à évoluer au fur et à mesure. Les habitants sont d'ailleurs les bienvenus pour participer à enrichir le matrimoine de leur ville. ‘'Avec la mémoire des familles et celles des quartiers de la ville, ce sont les habitants qui ont le plus à raconter'', souligne Murielle Chochois.

Ce site utilise Google Analytics.