La villa Circuitus : la première maison passive entièrement circulaire

LASCIVE, ELLE EST PASSIVE - En Suède, le SAJT Arkitekstudio a créé une maison circulaire capable de fournir sa propre énergie.

Le concept de maison passive n'est pas si vieux : c'est seulement en 1990 que les premières "Passivhaus" voient le jour à Darmstadt en Allemagne, sous l'impulsion d'un duo de créateurs germano-suédois : Wolfgang Feist et Bo Adamson. Quelques décennies plus tard, l'invention a fait florès et des maisons passives, c'est-à-dire qui nécessitent très peu d'énergie pour maintenir une température agréable et sont même capables d'en produire une partie, sont apparues un peu partout dans le monde.

Dans le domaine, la Suède reste pionnière, puisque c'est là que la première maison passive circulaire a vu le jour en 2015. Une initiative menée par deux experts, Simone Kreutzer et Tommy Wesslund, avec l'aide de l'architecte Nina Sandahl, qui décrit le projet en disant : “Nous avons une passion pour la réalisation de maisons durables, et nous devons donc nous assurer que chaque élément de la maison soit d'origine responsable. La balustrade à panneaux solaires, l'isolation recyclée et l'étonnant revêtement Kebony, tout ceci contribue à réaliser notre vision d'une éco-construction vraiment durable.”

Des panneaux solaires sur la galerie © Anders Bergön
Des grandes fenêtres et un panorama à 360° © Anders Bergön

Un bardage en bois et des panneaux solaires partout

Alors pourquoi construire une maison circulaire ? Tout simplement parce que la construction ronde réduit les angles et les coins, du coup les ponts froids et les pièces de la maison exposées au climat sont réduits. Par ailleurs, des panneaux solaires horizontaux ont été installés sur le toit et des verticaux le long de la galerie servant de balcon à l'étage.

Pour mieux isoler encore la maison, un bardage en bois Kebony (bois haut de gamme écologique développé en Norvège) recouvre les murs extérieurs, ainsi que des panneaux orange qui entourent une série de fenêtres laissant bien pénétrer la lumière. Il faut ajouter que tous les matériaux utilisés sont écologiques : la maison se dresse sur une plaque de verre cellulaire, fabriqué à partir de sable et de verre recyclé. Les fenêtres en bois-aluminium sont certifiées maison passive.

Un intérieur cosy © Anders Bergön
Une belle cuisine sur-mesure, forme ronde oblige ! © Anders Bergön
La maison une fois terminée... © Anders Bergön
Et pendant le chantier ! © Intressegrupp Passivhus Sverige

En ce qui concerne le réchauffement de l'air, les architectes ont installé un échangeur thermique à deux étages qui fait passer l'air à travers un chauffe-eau souterrain, puis à travers un post-chauffage. Il maintient la température constante quelle que soit la saison dans toutes les pièces : la maison contient notamment quatre chambres, une cuisine ouverte, un salon, et une salle de bain.

Résultat, 174 m2 de confort total en pleine nature ! Un vrai petit bijou d'architecture high tech, mais aussi d'intelligence environnementale, au service de la planète.

Ce site utilise Google Analytics.