La maison en containers la plus chère (et la plus folle) du monde vient d'être mise en vente

CONTAINER DE LUXE - A Vancouver, une magnifique maison container à la déco inspirante est mise en vente au prix de 2 millions de dollars.

Certains utilisent des containers pour fabriquer un simple studio posé dans un jardin. D'autres ont des rêves de grandeur et les empilent comme des Lego pour fabriquer des maisons hors du commun. C'est le cas de Edward Merced, un Canadien qui a fabriqué ce complexe hallucinant de 1200 m2 en 2015, alors que les containers n'étaient alors pas encore devenus si tendance.

Chef d'entreprise dans l'import export, Edward Merced a logiquement été séduit par l'idée de recycler des containers pour en faire une maison. Sauf qu'il a poussé le concept dans ses retranchements et utilisé 11 containers en les assemblant à des structures en bois tout autour d'un jardin central ouvert où trône un bassin rempli de carpes japonaises. Les travaux de ce projet homérique ont mis deux ans à aboutir, et après 4 ans passés à y vivre, Edward a décidé de mettre en vente son logement au prix fou de 2 millions de dollars.

Une porte en bois d'acajou à 10 000 dollars récupérée pour 900

Contrairement à d'autres habitations du même type, les containers de cette maison font presque tous 2,90 mètres de hauteur, ce qui donne des volumes spacieux à l'intérieur desquels les propriétaires ont pu articuler une déco à la fois industrielle et d'inspiration asiatique. Beaucoup d'éléments de cette déco proviennent de meubles ou d'objets de récupération, trouvés ou achetés à prix cassés, même s'ils ne sont pas à la portée de n'importe quelle bourse.

La porte d'entrée en bois d'acajou, par exemple, était destinée au centre de recyclage, quand Edward a décidé de la récupérer directement dans son camion et de la laisser dans son jus une fois installée dans le container. Dans la vidéo ci-dessus, le propriétaire précise que cette porte ouvragée vaut 10 000 dollars et qu'il a payé "seulement" 900 dollars pour la récupérer. La plupart des meubles ou objets récupérés dans la maison ont une histoire similaire qu'on peut découvrir dans la vidéo.

Un trou a été creusé dans le salon pour accueillir le coin canapé
Une chambre tout en bois, inspirée par l'architecte Frank Lloyd Wright, avec vue sur des arbres
L'entrée avec sa porte en acajou, qui donne sur une fenêtre circulaire.

Edward Merced y explique tout en détail, depuis les structures en bois ajoutées aux containers grâce au toit qui permet de rassembler les deux ensemble jusqu'à la cuisine de restaurant qu'il a eu l'autorisation d'installer, en passant par toutes les touches de déco steampunk qu'il a insérées. Admirateur de Frank Lloyd Wright, Edward a utilisé du bois destiné à l'origine pour des bardages extérieurs, mais qu'il a pris soin de laisser sécher avant de l'utiliser pour l'intérieur, afin d'éviter qu'il ne laisse des traces de moisissures.

Désormais, Edward veut rétrécir son cadre de vie, c'est pourquoi il a mis en vente sa création démesurée. Surtout, il rêve d'un nouveau défi de construction : une maison en béton ou en terre. A tous les coups, il ne résistera pas à y ajouter deux ou trois containers.

Au centre de la maison, un bassin de carpes japonaises
Une table en bois brut dans près de porte-fenêtre
Vue de nuit du jardin et de la maison

Ce site utilise Google Analytics.