J'ai demandé à une coach de vie comment garder un bon rythme pendant le confinement

CONSEILS - On est tous passés par là au mois de mars dernier... Pour que la deuxième saison du confinement se passe mieux bien, garder une routine chez soi et rythmer ses journées pourrait être la solution à adopter.

Pendant le premier confinement, on ne va pas se mentir, on s'est tous redécouverts. Jamais je n'aurais imaginé faire le tour du cadran chaque nuit et enchaîner sur des siestes. Ma journée type s'organisait autour : d'un (ou quatre) épisode d'une série à l'eau de rose (parce que pas envie de se prendre la tête sur des films trop sérieux), de déplacements lit-canapé et de repas à des heures improbables à base de soupes en sachet...

Sans parler des machines à laver entièrement remplies de pyjamas, car il faut bien l'avouer, le pièce phare du printemps ça n'a pas été la veste en jean.

Pour mes résolutions (faire du sport, ménage à fond, apprendre une nouvelle langue, cuisiner des plats de folie...) et bien ça n'a pas duré longtemps non plus. Ah si ! Maintenant je sais écrire mon prénom en japonais, pas mal en deux mois non ?

Bref, j'étais à fond toute la journée ! Est-ce si grave de ne pas être productif quand on n'a rien à faire ? Sans doute pas, mais pour ma part, la flemmardise et le "de toute façon je peux le faire demain" ont vite pris le dessus, m'enfermant dans une bulle d'ennui impossible à éclater...

Pour cette deuxième édition, comme beaucoup de Français-es, j'ai de quoi m'occuper un peu plus puisque je suis en télétravail. Mais le doute revient : quand on travaille à distance, comment réussir à garder le rythme et à rester motivé-e ? Comment faire pour éviter l'ambiance lit-bureau-lit-bureau ?

Une routine qui s'adapte à chacun

Siestes, pyjama, binge-watching, procrastination : voilà comment étaient "rythmées" mes journées pendant le premier confinement. Aucune envie de refaire un deuxième round dans les mêmes conditions !

Avec l'aide de Lucile Poitou, coach de vie personnelle et professionnelle, formée à la Haute Ecole de Coaching à Paris, voici des conseils bien être pour pouvoir s'adapter à la situation actuelle.

"Si votre modèle de vie d'avant confinement convenait, il faut maintenir ce rythme même à la maison. Pour ceux à qui cela ne convenait pas, on en profite pour réaménager son temps, mais sans tomber dans le laisser-aller", conseille Lucile Poitou.

Qu'on soit en télétravail ou pas, avoir une routine à la maison c'est bien pour rythmer ses journées, mais : "il ne faut pas se forcer pour être au final plus frustré que si on n'en faisait pas". Il ne faut non plus se donner trop de choses à faire, même si un tas d'idées vous viennent à l'esprit pour vous occuper. Pour la coach de vie, "ce n'est pas la peine d'intensifier ses activités pour combler ses peurs et ses doutes : avoir trop d'objectifs ne mène à rien non plus et nos angoisses en ressortiront encore plus fortes".

Les conseils pour garder un rythme pendant le confinement

Premièrement, on se fixe des horaires : temps de sommeil, heure des repas, moment pour ses activités physiques...

On garde aussi le réveil en semaine. C'est certes l'occasion de se lever un peu plus tard que d'habitude puisqu'il n'y a plus le temps du trajet à prendre en compte. Mais on peut aussi en profiter pour faire une activité qui nous plaît avant de travailler. Je sens que mes 30 minutes de transport pour aller au boulot seront remplacées par un passage régulier à la boulangerie... Un croissant tout juste sorti du four, c'est bien mieux que le métro !

Ensuite, on continue ses habitudes chaque jour de la semaine. Petit exemple : pour commencer une bonne journée on met toutes les chances de notre côté en se préparant et s'habillant. On ne cherche pas forcément le défilé de mode, si comme moi vous préférez être à l'aise à la maison, choisissez une tenue confortable. Pensez seulement à alterner entre votre plus beau jogging et votre pyjama !

On n'abandonne pas non plus les tâches ménagères : il faut continuer à gérer son chez-soi comme avant. Seule chez moi, je n'ai pas à m'en préoccuper, mais pour les gens qui cohabitent, c'est toujours bon de garder en tête le partage les tâches. D'après un sondage IFOP réalisé lors du premier confinement, les femmes ont passé plus de temps en cuisine que d'habitude... C'est peut-être l'occasion de tester l'application qui permet de mesurer le temps consacré par chacun-e à l'entretien du foyer.

Lucie Poitou conseille de mettre en place un planning pour jongler entre vie professionnelle et personnelle, qui s'entremêlent souvent lorsque l'on travaille à la maison. "Si on est plusieurs dans un même foyer, le plus important est de communiquer sur les besoins de chacun afin d'organiser son temps de travail et ses moments perso", explique-elle. Et même lorsque l'on est seul-e, il est primordial de s'accorder des pauses (qu'on soit en télétravail ou pas) entre ses activités : pause café, en-cas, téléphoner à ses proches, se couper un moment des écrans...

On garde aussi toutes les choses positives qui nous donnaient le sourire au quotidien. Dire bonjour à ses collègues devant la machine à café, c'est fini ? Bien sur que non : on peut toujours s'envoyer un SMS en prenant des nouvelles tous les matins pour continuer ce petit rituel !

Et pour passer un confinement en tout tranquillité, quelques règles à respecter entre voisins.

Ce site utilise Google Analytics.